Economie

Le Japon devient le moteur défaillant de l’économie mondiale

La catastrophe naturelle se double d’une catastrophe économique

Témoignages.re / 17 mars 2011

Le séisme de 8,9 sur l’échelle de Richter est une catastrophe sans précédent qui a évidemment un impact sur l’économie du pays. Mais aussi et surtout sur l’économie mondiale et son secteur de la haute technologie. L’intégration économique mondiale a spécialisé le Japon comme l’un des producteurs principaux de composants technologiques. C’est notamment sur cette richesse que ce pays a construit un développement qui fait de lui l’une des trois premières puissances économiques mondiales.

Les grandes sociétés de technologie mais aussi de luxe sont en train de fuir le Japon, devenu un pays à risque. Ce « mouvement de fuite des investisseurs intervient alors que les sociétés de gestion internationales s’étaient repositionnées depuis quelques mois sur les actions japonaises », a indiqué le site économique, Agefi. Aujourd’hui, l’effondrement de la bourse de Tokyo (près de 10%) et la fragilité de l’économie nippone ont un impact direct sur le plan national avec un point de croissance en moins pour 2011, mais également pour les compagnies étrangères cotées en bourse, dont EDF, Alcatel-Lucent, Ericsson, Nissan, Apple, et les secteurs de la pétrochimie, de l’acier et des télécommunications.

Satisfaire "les marchés"

Le Japon, troisième puissance économique mondiale, devra attendre des années avant de pouvoir voir son économie se relever. Toutefois, des économistes cités par le Journal des Finances, "Investir", ont indiqué que le pays serait capable de faire face à cette catastrophe, « inévitablement, à court terme, l’économie sera significativement affectée par cette catastrophe mais les massives injections de liquidités dans le système financier permettront d’assurer la stabilité sur les marchés ».
En effet, la Banque du Japon a injecté près de 15.000 milliards de yens, soit l’équivalent de 131 milliards d’euros afin de stabiliser les marchés et permettre au commerce international de se maintenir. La Banque Nationale se dit prête à « ouvrir de nouveau les vannes si nécessaire » et à soutenir son économie lorsque « le temps de la reconstruction viendra ».
Sur le plan international, les fabricants japonais fournissent 40% des composants électroniques dans le monde, selon la firme CLSA, le séisme aura pour conséquence la hausse des prix des composants électroniques en raison de la pénurie à venir.
De plus, les multinationales de technologie, tel que le géant franco-américain Alcatel-Lucent s’inquiète de la situation. Le groupe s’approvisionne principalement en composants au Japon, notamment en cartes mémoires. La compagnie Ericsson est dans la même situation, elle cherche à diversifier ses fournisseurs.

Céline Tabou


A trois jours des cantonales : la sécurité énergétique entre dans le débat

Coup de tonnerre dans la campagne des cantonales avec l’irruption de la question de la sécurité énergétique dans le débat. Le Gouvernement est totalement pris au dépourvu, c’est panique à bord du bateau UMP.

Depuis le début de la crise nucléaire au Japon, le Gouvernement français assurait que son système nucléaire était infaillible, et que le débat n’a pas à être lancé, mais que la priorité est d’aider les Japonais à faire face à la pire catastrophe qu’ils doivent affronter depuis la Seconde Guerre mondiale.
Cependant, quelques jours après l’annonce d’une aggravation de la situation, Nicolas Sarkozy décide de lancer le débat sur la crise nucléaire. Ce débat ne devrait pas se porter sur la crise du nucléaire, mais la sécurité énergétique, notamment à l’heure où les énergies fossiles se font de plus en plus rares et se révèlent dangereuses.
Basée sur une utilisation des énergies renouvelables (géothermie, photovoltaïque, énergie marine, éolien), la sécurité énergétique devrait être mise en place rapidement, afin de mettre en place une économie verte, qui profiterait à tous. Accompagnée de prévention et de précaution, cette politique permettrait de prendre en compte les risques naturels et d’éviter des pertes humaines.


Kanalreunion.com