Economie

Le moral des patrons recule encore à La Réunion

Un retournement de la conjoncture reste à confimer

Témoignages.re / 9 juin 2016

Dans sa dernière tendance conjoncturelle au sujet de La Réunion, l’Institut des émissions des départements d’outre-mer (IEDOM) constate que l’indicateur du climat des affaires est en baisse depuis deux trimestres consécutifs à La Réunion. Voici ce que l’IEDOM dit sur la situation de La Réunion au cours du premier trimestre 2016.

JPEG - 81.4 ko

« Au premier trimestre 2016, l’indicateur du climat des affaires (ICA) s’inscrit en repli (-3,4 points) pour s’établir à 98,6 points. Il repasse ainsi sous sa moyenne de longue période mais demeure au-dessus de son niveau moyen de 2014, année de bonne tenue de la conjoncture économique (croissance de 3,1 % selon l’estimation élaborée dans le cadre du partenariat CEROM).

Toutefois, cette baisse de l’ICA, pour un second trimestre consécutif, valide l’idée que le point haut du cycle est vraisemblablement atteint et que l’économie peine, sur ces niveaux, à trouver un nouvel élan.

Néanmoins, le basculement dans une véritable phase de dégradation ne semble pas pour autant enclenché et la crainte d’un véritable retournement reste à confirmer. En effet, l’enquête réalisée auprès des dirigeants d’entreprises est probablement influencée par le mouvement de grève du BTP qui a paralysé l’île, début avril, impactant la visibilité et le moral des agents économiques. C’est d’ailleurs principalement la composante future de l’indice, et en particulier celle liée à l’activité prévue, qui pousse l’ICA à la baisse.

Dans un contexte d’inflation toujours faible, la consommation reste dynamique, ce qui dissipe les inquiétudes qui pesaient le trimestre dernier sur sa capacité à progresser encore davantage. Le marché automobile bénéficie encore une fois de cette bonne orientation.

L’investissement continue de frémir, mais sa capacité d’accélération reste mitigée. Le marché du travail poursuit sa bonne tendance que l’on observe depuis quelques trimestres (recul de 2,2 points du taux de chômage en 2015). Par ailleurs, les exportations sont bien orientées (notamment celles de légine et de sucre en lien avec la bonne campagne cannière) alors que la baisse de la facture des importations de produits pétroliers continue d’atténuer la croissance des importations liée à la bonne orientation de la demande intérieure. »


Kanalreunion.com