Economie

Le nombre d’emplois augmente mais pas d’inversion de la courbe du chômage

Nouvelle illustration de l’impasse du système

Témoignages.re / 5 mars 2015

Le nombre d’emplois a augmenté de 3,8 % en un an selon l’INSEE. Pour sa part, l’État annonce que plus de 33000 personnes ont eu droit à un emploi aidé et qu’il a injecté 33 millions d’euros dans les entreprises. Malgré tout cela, le chômage continue d’augmenter et plus de 174.000 Réunionnais cherchent un travail. C’est l’impasse et les abandonnés paient cher les errements de ce système.

JPEG - 55.6 ko
Les derniers chiffres du chômage rappellent que ce système ne peut pas entretenir l’illusion.

L’INSEE a publié hier le résultat de son enquête trimestrielle sur l’emploi marchand. Détaillées page suivante, les données montrent une augmentation globale de 3,8 % du nombre d’emplois salariés. Cela concerne le secteur privé. L’aide de l’État a tiré les chiffres vers le haut, grâce aux emplois aidés dans les associations. Mais ces moyens ne font pas reculer le chômage.

Le 17 février dernier, le dernier Service public de l’emploi à La Réunion (SPER) avait fait le bilan de l’action de l’État dans le traitement social du chômage. En 2014, il a dépensé 240 millions d’euros pour subventionner des contrats aidés. La visite de François Hollande avait eu pour effet de débloquer de nouveaux fonds pour cette politique. Cela explique que la part de l’État dans le financement d’un emploi d’avenir est passée de 75 % du salaire net à 90 %, avec effet rétroactif sur tous les contrats signés depuis le début du dispositif en 2012.

Parallèlement à cela, malgré des conditions difficiles, l’économie continue de créer des emplois. Pour soutenir les entreprises, le gouvernement a lancé le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). L’aide de l’État versée au travers du CICE s’est élevée l’an passé à plus de 33 millions d’euros, répartie dans 4000 entreprises, précise le SPER du 17 février dernier.

Quelques jours avant la publication de l’enquête sur l’emploi salarié de l’INSEE, les derniers chiffres du chômage ne permettaient pas d’entretenir la moindre illusion. Avec 174.710 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, La Réunion atteint des records. C’est une hausse de quasiment 3 % sur un an. Le nombre des dépôts de bilan est lui aussi en hausse.

De plus, les perspectives ne sont pas bonnes. Le BTP s’attend à la suppression de 3000 emplois cette année, avec poursuite de la crise les années suivantes. Pour tout relancer, 600 millions d’euros sont nécessaires.
Ces quelques données confirment l’impasse du système. Malgré le dynamisme de l’économie et les aides de l’État, les emplois manquent. Outre des mesures d’urgence pour empêcher l’effondrement du BTP et de la filière canne, des changements profonds sont nécessaires pour s’adapter à cette situation.

Propositions du PCR

C’est ce que propose le Parti communiste réunionnais dans son document « Pour une nouvelle politique à La Réunion – 25 propositions du PCR ». Le Parti propose en particulier la création de deux grands services d’intérêts publics pour pérenniser les emplois aidés. Ces derniers peuvent en effet répondre à des besoins permanents car en lien avec notre démographie et notre environnement. Ils pourront constituer des services à la personne qui vont se développer avec le vieillissement de la population. Ils valoriseront les atouts de nos paysages et amélioreront notre cadre de vie.

Ces propositions sont dans le débat, et elles interpellent directement les candidats aux élections départementales. Le Conseil départemental a en effet des probabilités importantes de conserver au cours des 6 ans à venir la compétence de l’action sociale. La création d’un grand service d’intérêt public pour l’aide à la personne entre donc dans son champ de responsabilité. Que pense donc les candidats de la proposition du PCR ? S’ils ne sont pas d’accord, ont-ils quelque chose d’autre à proposer ?

Les derniers chiffres de l’INSEE et de Pôle emploi montrent bien qu’il ne sert à rien d’entretenir la population dans des illusions. La réalité reste, et le système actuel est sans solution face à la crise.


Kanalreunion.com