Economie

Le Port : extension de Jumbo Score et création d’un centre commercial dans le marché couvert

Communiqué de la Ville du Port

Témoignages.re / 20 janvier 2014

La mairie du Port donne sa position suite au rejet par la Commission nationale des équipements commerciaux de l’appel de l’association des commerçants du Port contre l’extension du centre commercial du Sacré coeur.

JPEG - 64.8 ko
Centre commercial du Sacré coeur au Port. Photo C.F.

• Le mardi 17 septembre 2013, une réunion de la CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial) se tenait à la Préfecture, convoquée par le Préfet. Deux dossiers étaient à l’ordre du jour :

1 - Extension de 6990m2 du centre commercial du Sacré-Coeur, avec d’une part trois moyennes surfaces spécialisées dans « l’équipement de la maison et de la personne », et d’autre part 38 boutiques non alimentaires, aucune ne devant dépasser 300m2.
2 - Création d’un centre commercial dans le marché couvert, par la rénovation, 1150m2 de surface commerciale, 18 boutiques.

La CDAC a donné son accord sur les deux dossiers. A noter le vote favorable, pour les deux dossiers, de la représentante de l’association des consommateurs et de la personnalité qualifiée en matière de développement durable.
Ces deux projets sont par ailleurs conformes aux prescriptions du SAR (Schéma d’aménagement régional) qui relève de la compétence de la Région, du SCoT (Schéma de Cohérence territoriale) qui relève de la compétene du TCO et du PLU (Plan local d’urbanisme) qui relève de la compétence de la Ville.

Un recours a été déposé par l’association des commerçants du Port contre la décision de la CDAC, concernant l’extension du Centre commercial du Sacré-Coeur.

La CNAC (Commission nationale d’équipement commercial), qui s’est réunie pour examiner ce recours le mercredi 15 janvier, a confirmé la décision de la CDAC.

Rappel

• La CDEC (Commission départementale d’équipement commercial) a autorisé en 1995 la construction du Jumbo Score. L’ouverture de cette grande surface a été effective en 2002.

• En 1995, élu maire depuis un an, Jean-Yves Langenier est confronté à l’inquiétude des commerçants du centre ville face à l’échéance de l’ouverture d’un Jumbo Score au Sacré-Coeur. La concertation permet alors de définir des priorités et une stratégie partagée par la ville et par les commerçants. Il s’agit en l’occurrence de ne pas précipiter l’ouverture du Jumbo Score et de mettre à profit ce temps pour travailler à la redynamisation du centre ville. Il est convenu de « geler » la zone du Sacré-Coeur jusqu’en 2005, soit pendant 10 ans.

D’importants moyens sont alors mobilisés pour améliorer l’attractivité du centre ville à travers le Programme de Renouvellement Urbain (PRU).

Les travaux engagés se déclinent à travers plusieurs dispositifs : IGAH (Intervention Globale d’Amélioration de l’Habitat), FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) et autres, dans le cadre du PRU.

- construction et rénovation de 1050 logements dans le centre ville, grâce au dispositif IGAH et au programme de RHI.

- rénovation et création des espaces publics, installation de nouveaux mobiliers urbains, rénovation des voiries et trottoirs, nouveau plan de circulation et nouvelles artères.

- revitalisation et animation du tissu commercial grâce au dispositif FISAC.

Ce sont donc 60 millions d’euros qui ont été investis sur le centre ville, dont 27 millions financés par la Ville, avec des aides de l’Europe, de l’Etat, de la Région, du TCO et de la Caisse d’Epargne.

Le seul point resté en suspens, malgré les nombreuses démarches de la Ville, est la rénovation du marché couvert. En effet, les investisseurs qui se sont manifestés ou qui ont été sollicités se sont tous désistés. La Ville souhaitait privilégier un « investisseur local » mais aucun ne s’est manifesté. Seul le groupe « Casino » s’est engagé sur ce projet.

• 20 ans après la décision du gel au plan foncier de cette zone du Sacré-Coeur, l’extension du Jumbo Score est donc la première opération à être engagée. Cette extension représente un investissement de 41 millions d’euros. Le chantier va permettre de fournir 200 emplois pendant 2 ans. L’aménagement des surfaces spécialisées et des boutiques représente 400 emplois pendant 3 mois. L’ouverture de l’extension engendrera la création de 260 emplois pérennes.

• L’Ouest est la zone la moins bien dotée de toute l’île en matière de surfaces commerciales. Concernant Le Port, les consommateurs sont contraints d’effectuer leurs achats d’équipement de la personne et de la maison sur des zones disposant de surfaces commerciales attractives, dans le Nord ou le Sud, faute de pouvoir s’approvisionner sur place. En revanche, les dépenses alimentaires sont en général effectuées sur place.

L’extension du centre commercial du Sacré-Coeur et la rénovation du marché couvert visent précisément à compléter l’offre commerciale sur la Ville du Port. Les Portois auront ainsi la possibilité de trouver à proximité des commerces répondant mieux à leurs attentes.

La Ville du Port, soucieuse de préserver les intérêts de tous au bénéfice de la population et du dynamisme économique, mettra tout en oeuvre pour privilégier le dialogue.


Kanalreunion.com