Economie

Le primeur 2013 de Cilaos en bouteille

Viticulture

Témoignages.re / 4 mai 2013

Jeudi 2 mai, les premières bouteilles millésimées 2013 du vin de Cilaos ont été débouchées à la Villa du Département après un discours de Pierre Vergès, Vice-président du Conseiller général délégué à l’Agriculture, en présence de Jean-Jacques Vlody, Député et Vice-président du Conseil général, et de Patrick Erudel, Conseiller général.


Pierre Vergès, promu ambassadeur du vignoble par la confrérie du cru, a rappelé l’action continue du Conseil général en faveur de la filière viticole locale et a précisé l’inscription de cette action dans le cadre du lancement pour la Collectivité du Mois départemental de l’Agriculture et de l’Environnement. « C’est le vin cultivé dans le territoire le plus au Sud de la République et à l’altitude la plus haute », a-t-il précisé.

Cette année, les vignobles de Cilaos ont produit un vin souple, fruité. Grâce à sa fraîcheur en bouche, il peut être consommé avec modération à l’apéritif ou pour accompagner des carry poissons, poissons grillés et viandes blanches.

Pour le nouvel œnologue Laurent Barnavon : « Ce primeur est moins nerveux, moins vif, plus rond et plus équilibré que celui de 2012 ».

« La production 2013, marquée par le passage de deux cyclones au-dessus du cirque, a permis de récolter 22 tonnes de raisins, soit 40% de perte », a indiqué Pierrick Grasland, Président du Chai de Cilaos, avant de souligner que « la filière attend cette année beaucoup de Paris et de Bruxelles. La requête pour obtenir la précieuse IGP [Indication géographique protégée a remplacé celle de « vin de pays » - NDLR] , sera examinée en haut lieu dans les mois à venir. Si elle devait être décrochée, elle permettrait aux vins de Cilaos (Chenin, Gros Manseng, Malbec, Pinot noir, Syrah, Gamay Verdelho) de s’ouvrir les portes du marché de la grande distribution ».