Economie

Le TCO et l’AFD main dans la main

Intercommunalité et développement

Cinthia Fontaine / 23 juin 2011

Le TCO et l’AFD (Agence française de développement) ont signé hier un accord-cadre pour la mise en œuvre du Plan pluriannuel d’investissements de la communauté d’agglomération de la côte Ouest. Ce partenariat permettra au TCO de poursuivre ses engagements en matière de construction d’équipements structurants au service de la population de l’Ouest de La Réunion par la mobilisation de prêts bonifiés.

« C’est un acte important de notre mandature débutée il y a 3 ans qui s’accomplit aujourd’hui », a souligné Jean-Yves Langenier, président du TCO.
Le TCO a acté un Plan pluriannuel d’investissements d’environ 150 millions d’euros sur la période 2008/2015. « C’est un grand défi auquel nous nous sommes attelés car dans un contexte social très difficile, le territoire doit se préparer à recevoir 80.000 habitants de plus », a expliqué le président du TCO. « C’est pourquoi il est nécessaire pour nous d’inscrire ce projet dans la durée, l’appui offert par l’AFD à la fois technique et financier est un appui important de cette volonté d’aller le plus loin possible pour répondre aux besoins des habitants ».
Pour l’AFD, représentée par le directeur général de l’agence de Saint-Denis Marc Dubernet cet accord-cadre est une première à l’échelle d’une intercommunalité. Établissement public existant depuis 70 ans, l’Agence française de développement agit pour favoriser le développement économique et social dans les pays du Sud et l’Outre-mer. Elle est présente à La Réunion depuis 1946. Elle agit en Outre-mer aux côtés des collectivités, du monde de l’entreprise et associatif pour le maintien de la cohésion sociale, en appui au rattrapage d’investissements en matière d’infrastructures de base (santé, eau, assainissement…) et en soutien à l’aménagement et à la modernisation des infrastructures économiques. Elle agit aussi auprès des entreprises qui veulent aller vers l’international en proposant des outils d’accompagnements.
Pour Marc Duberbet, cet accord-cadre reflète cette volonté commune avec le TCO de travail de rapprochement des équipes. Il a souligné l’importance de pouvoir travailler avec des collectivités qui ont su mettre en place une stratégie de développement sur plusieurs années. C’est encore rare a-t-il ajouté cette capacité qu’a eu le TCO et la commune du Port depuis de nombreuses années, de savoir programmer et mettre en œuvre sur le long terme la croissance et le développement d’un territoire.

Une assurance pour les années à venir

L’accord-cadre est une convention de partenariat. Elle permet au TCO de bénéficier des prêts à taux bonifiés consentis par l’AFD. Le PPI du TCO prévoit des investissements d’environ 148 millions d’euros. Pour cela le TCO empruntera environ 81 millions d’euros. Le prêt total de l’AFD représentera 60% de cette somme soit à peu près 50 millions d’euros à des conditions très avantageuses. Ce qui permettra de réduire les frais financiers de 30%. Le premier accord de financement devrait avoir lieu dès le mois de juillet.
25% des réalisations prévues par le PPI sont réalisées à l’heure actuelle, 40% le seront d’ici la fin de l’année.
Les opérations inscrites sur le Plan pluriannuel sont multiples. Pour le domaine de l’économie, il y a le portage financier et l’aménagement de 200 hectares d’espaces à vocation économiques et touristiques, la réalisation du camping intercommunal, l’aménagement du bord de mer de Saint-Leu, la signalisation touristique et l’aménagement de la route Hubert de Lisle. Dans le domaine de la Culture et des Sports, le TCO a prévu la construction du complexe sportif et de loisirs de Dos d’Âne. Pour les transports, il est prévu l’aménagement de 1.613 points d’arrêt du Réseau Kar’Ouest, la rénovation et l’aménagement de la gare routière de Saint-Paul et la réalisation d’itinéraires privilégiés pour les transports en commun. Dans le secteur de l’environnement il est prévu la mise en place d’une fourrière automobile, la construction d’une fourrière animale définitive, la réalisation de 5 nouvelles déchèteries et la réhabilitation des 7 déchèteries existantes, la mise aux normes de la plateforme de transit du port, l’amélioration de la plateforme de broyage de Saint-Leu et la mise aux normes et l’extension du siège social du TCO situé au Port qui avait été construit dans en 1988.

CF


Kanalreunion.com