Economie

Les Bourses toujours fragilisées

Céline Tabou / 18 août 2011

L’euro reculait mercredi matin, après la rencontre sur la crise de la dette entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel. Ces derniers n’ont pas réussit à rassurer les investisseurs.
Sous la pression des Bourses et dans le but de sauver les banques françaises qui ont investi dans la dette de certains États, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avaient affiché une certaine unité afin de proposer plusieurs mesures pour la zone euro. Malgré toutes les annonces faites, les bourses ont fini en berne.
A la clôture, les bourses européennes étaient en baisse, déçues par les mesures proposées par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Paris avait perdu 0,25%, Francfort 0,45%, Milan 0,87%, Madrid 0,40%, Lisbonne 1,47%. Seules les Bourses suisse (+0,91%) et de Londres (+0,13%) avaient clôturé dans le vert, mercredi 17 août. « La réunion entre les dirigeants allemand et français a échoué à atténuer les inquiétudes sur la crise de la dette en zone euro », a commenté Ker Chung Yang, analyste pétrole chez Phillip Futures à Singapour sur le "NouvelObs".
Pour Vassili Serebriakov, analyste de Wells Fargo, les investisseurs attendaient le renforcement du fonds de secours européen (FESF) et la création d’euro-obligations, rejetées par les deux parties. « Tant qu’elle sera écartée, il sera difficile pour les dirigeants d’impressionner le marché » a-t-il indiqué.

Céline Tabou


Les matins à 7h30
Alon kozé

Fréquences
Nord : 98.4Mhz - Est : 98.1Mhz - Ouest : 97Mhz - Sud-Ouest : 98.5Mhz - Sud : 96.6Mhz

Et si vous n’avez pas pu suivre l’émission, vous pouvez la réécouter en allant sur le site de “Témoignages”, ou la podcaster à cette adresse :

www.temoignages.re/podcast


Kanalreunion.com