Economie

Les compagnies aériennes s’organisent à La Réunion

Perturbation du trafic aérien

Témoignages.re / 20 avril 2010

Après 4 jours de perturbation du trafic aérien entre La Réunion et la France, les compagnies aériennes organisent petit à petit le transport des 5.500 passagers en souffrance à La Réunion. Depuis ce dimanche 18 avril 2010, des vols d’Air Austral et de Corsairfly ont pris le départ de La Réunion à destination des aéroports du Sud de la France. Même chose hier. Quant à Air France, un vol affrété spécialement de Toulouse devrait atterrir à La Réunion à 8 heures 50 ce matin.

Un vol d’Air Austral s’est donc envolé hier à 17 heures 30 à destination de Marseille et de Toulouse. 

Un vol Corsair a pris le départ de Bordeaux à 20 heures hier pour atterrir à La Réunion à 10 heures ce matin. 

Un vol d’Air France devait décoller de Toulouse hier pour une arrivée prévue à La Réunion ce matin à 8 heures. Puis l’avion devrait redécoller de La Réunion à 12 heures pour une arrivée à Toulouse à 21 heures le jour même. 

Ce sont les passagers qui attendent depuis le plus longtemps ou qui présentent une urgence qui seront privilégiés. A noter que les compagnies aériennes enregistrent actuellement « beaucoup d’annulations » de personnes qui souhaitaient partir en vacances en métropole ou venir en vacances à La Réunion. 

Concernant l’hébergement, selon l’IRT (Ile de La Réunion Tourisme), sur les 5.500 passagers en souffrance à La Réunion, seules près de 100 personnes présentent des « problèmes d’hébergement ». 60 lits picots sont disponibles à Gillot et des centres d’hébergement sont ouverts sur toute l’île. L’IRT met en place des bus pour conduire les « naufragés du ciel » vers ces structures. Par ailleurs, un numéro sera mis à disposition par la Chambre de commerce aujourd’hui à partir de 10 heures pour renseigner les passagers qui le souhaitent sur les lieux de logement disponibles. Il s’agit du 0262.48.18.98 

Enfin, concernant l’approvisionnement de La Réunion, « il n’y a pas de problème sérieux », annonce le préfet de La Réunion, Michel Lalande. Et si des ruptures étaient constatées, « des réapprovisionnements au départ des aéroports du Sud de la France pourront être organisés », assure le préfet.


Kanalreunion.com