Economie

Les familles modestes lésées

Hausse des prix à La Réunion

Sanjiv Dinama / 12 novembre 2011

L’Insee vient de publier les derniers chiffres relatifs à l’indice des prix à la consommation. Une nouvelle fois, les chiffres confirment le ressenti de la population. Le taux d’inflation reste très élevé sur les douze derniers mois de l’année à La Réunion avec +2,4%. Encore une fois, les familles au revenu modeste sont les plus touchées. À son arrivée au pouvoir, Nicolas Sarkozy avait affirmé que les outre-mer seront au cœur du projet présidentiel. Or, les chiffres montrent que la situation s’est au contraire détériorée depuis l’arrivée de l’UMP. Alors que la situation économique et sociale est très grave à La Réunion, les crédits de la mission outre-mer sont constamment en baisse. Les annonces de Nicolas Sarkozy et François Fillon pour le prochain plan d’austérité ne laissent aucun espoir de redressement.

Une analyse par secteur activité nous montre une hausse importante des prix des produits pétroliers suivie du secteur alimentaire.
Encore une fois, les familles au revenu modeste sont les plus touchées, car la quasi-totalité de leur revenu est consacrée à l’achat des produits alimentaires dont le taux d’inflation a été de 3,4% sur les douze derniers mois de l’année. Or rappelons que 49% de notre population vit en dessous du seuil de pauvreté. Ces familles sont les premières victimes du taux d’inflation élevé.

Les outremers se sont embrasés à la suite de mouvements contre la vie chère

À son arrivée au pouvoir, Nicolas Sarkozy avait affirmé que les Outremers seraient au cœur du projet présidentiel. Or, les chiffres montrent que la situation s’est au contraire détériorée, depuis l’arrivée de l’UMP.
Rappelons que les outremers se sont embrasés à la suite de mouvements contre la vie chère. Les revendications se sont ensuite étendues à l’ensemble des secteurs.
La réponse du gouvernement a été la mise en place de quelques mesures d’urgence, et la tenue des États généraux de l’outre-mer. Les orientations qui en ont découlé en novembre 2009 sont devenues depuis un vaste sujet d’interrogation. Car manifestement la situation s’est encore aggravée dans les outremers depuis 2009, alors qu’à la différence de la France, c’est dans les mains de l’État que se situent les principaux leviers de l’économie : fixation du montant des revenus d’une très grande partie de la population, contrôle des prix des carburants…
Concernant les carburants, c’est justement le secteur qui a connu la plus forte hausse sur les douze derniers mois alors que l’État contrôle les prix. Rappelons que la SRPP a le monopole de l’importation des hydrocarbures à La Réunion. Les pétroliers continuent de réaliser de gros bénéfices sur le dos du consommateur réunionnais. Or ce secteur influence sur les prix du transport de toutes les marchandises.

Les annonces de Nicolas Sarkozy et François Fillon ne laissent aucun espoir de redressement

Alors que la situation économique et sociale est très grave à La Réunion, en 2011, les crédits de la mission outre-mer étaient en baisse par rapport à l’année passée. Pour 2012, c’est une nouvelle diminution.
Depuis deux ans, la population continue d’augmenter, le chômage explose et les prix continuent de s’élever, mais les moyens que le gouvernement alloue à la mission outre-mer sont en constante diminution.

Les annonces de Nicolas Sarkozy et François Fillon pour le prochain plan d’austérité ne laissent aucun espoir de redressement. Ce qui attend, les Réunionnais, ira de mal en pis si dans six mois ce gouvernement n’est pas sommé de déguerpir.

Sanjiv Dinama

JPEG - 7.7 ko
Le secteur des produits pétroliers a le palmarès du plus fort taux d’inflation à La Réunion alors que les prix sont contrôlés par l’État.
JPEG - 7.5 ko
À gauche, le prix d’une bouteille d’huile de tournesol d’un litre en novembre 2010. À droite, le prix de la même bouteille, un an plus tard. Entre les deux, une hausse de 16%. Les familles au revenu modeste sont les premières victimes de cette hausse, car leurs revenus n’ont pas augmenté de 16% en un an, loin de là.


Kanalreunion.com