Economie

Les jeunes Réunionnais durement touchés par la pénurie d’emploi

Augmentation du chômage en 2009

Sanjiv Dinama / 4 février 2010

Les derniers chiffres de la Direction du Travail montrent que le nombre de demandeurs d’emploi continue de progresser à La Réunion. Les jeunes sont particulièrement touchés. Rappelons qu’en 2009, 1.500 assistants d’éducation de l’Académie se sont retrouvés sans emploi. Or, il est aujourd’hui urgent d’agir pour créer des emplois à La Réunion et en particulier pour les jeunes.

Notre île compte aujourd’hui 125.991 demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues. En 1 an, cela fait plus de 21.500 demandeurs d’emploi supplémentaires.
On constate également une forte progression de la première entrée au Pôle Emploi avec +58,9% en 1 an.
Cette forte progression concerne en grande partie les jeunes. En 1 an, le chômage de ces derniers a fortement progressé. Près de 3.500 [1] jeunes de moins de 25 ans se sont inscrits comme demandeurs d’emploi.
Il est aujourd’hui urgent d’agir pour créer des emplois à La Réunion et en particulier pour les jeunes. Il faut leur donner du travail, d’autant plus que les 18-25 ans n’ont pas droit aux minima sociaux et à des dispositifs d’insertion spécifiques.
Etre jeunes aujourd’hui, c’est être mis à l’écart. Alors que la jeunesse constitue l’avenir du pays.

1.500 assistants d’éducation au chômage en 2009

Rappelons que l’année dernière, 1.500 assistants d’éducation de l’Académie de La Réunion se sont retrouvés sans emploi. La plupart avaient plus de 6 ans d’ancienneté. Or, la loi du 16 juillet 2005 offre la possibilité aux agents ayant au minimum 6 ans d’ancienneté de voir leurs contrats renouvelés pour une durée indéterminée. Cette loi n’a pas été appliquée aux 1.500 assistants d’Éducation réunionnais.

Dans les propositions du PCR, deux grands gisements d’emplois ont été identifiés et peuvent aboutir à la création de services publics : l’environnement et l’aide à la personne.
Dans le secteur de l’aide à la personne (personnes âgées, personnes handicapées et aide à la petite enfance), l’augmentation de la population, son vieillissement et l’émergence de besoins sociaux liés à l’urbanisation accrue vont créer des besoins en personnel importants. Le PCR avait indiqué que 60.000 emplois étaient possibles dans ces deux secteurs.
Pour faire face à l’augmentation du chômage, nous devons mettre l’accent sur ces deux secteurs, l’environnement et l’aide à la personne.

Sanjiv Dinama

[1demandeurs d’emploi de la catégorie A, B et C


Kanalreunion.com