Economie

Les plus aisés consomment 3,4 fois plus que les plus modestes

Société à deux vitesses à La Réunion

Témoignages.re / 26 août 2014

Selon l’enquête Budget des familles de l’INSEE, « les 20% de ménages les plus aisés consomment en moyenne 3 406 euros par mois contre 1 008 euros pour les 20% les plus modestes, soit 3,4 fois plus.
Ce rapport est plus important qu’en France métropolitaine (2,4). Les 20% de ménages les plus aisés ont pratiquement le même niveau de consommation à La Réunion et en France métropolitaine »

JPEG - 76.4 ko
Les colonnes à gauche de ce tableau permettent d’avoir une estimation de la répartition des dépenses de la moitié des familles de La Réunion, celles situées sous le seuil de pauvreté en 2011. (Document INSEE)

« Le niveau des revenus explique en grande partie la structure de la consommation. L’âge de la personne de référence du ménage ou le fait de posséder son logement influencent aussi la consommation, mais sont en partie liés aux revenus.
Les 20% de ménages les plus aisés consomment en moyenne 3 406 euros par mois contre 1 008 euros pour les 20% les plus modestes, soit 3,4 fois plus.

Ce rapport est plus important qu’en France métropolitaine (2,4). Les 20% de ménages les plus aisés ont pratiquement le même niveau de consommation à La Réunion et en France métropolitaine. En revanche, l’écart est important pour les plus modestes. Les 20% de ménages métropolitains les plus modestes consomment 1,4 fois plus que les ménages réunionnais les plus modestes. Les deux premiers postes de consommation des ménages les plus modestes sont les produits alimentaires (24,6% de la consommation totale) et le logement (14,1%) tandis que les plus aisés privilégient les transports (20,4%) et les biens et services divers (services de soins personnels, services de protection sociale, assurances : 15,9%).
Les familles monoparentales et les personnes âgées ont des dépenses par unité de consommation plus faibles que la moyenne, inférieures respectivement de 29% et de 25%.

Dépenses pré-engagées : 29% de la consommation

Les dépenses pré-engagées sont composées des dépenses de consommation liées à des contrats auxquels le ménage ne peut se soustraire à court terme. Elles représentent 29% de la consommation totale et sont stables depuis 2006. Au sein de ces dépenses pré-engagées, la part des dépenses de logement baisse tandis que le poids des assurances et surtout des abonnements téléphone, internet et télévision progresse.

Équipement en automobile : reflet des inégalités

Le taux d’équipement en automobiles stagne : 70% des ménages possèdent au moins une automobile à La Réunion comme en 2006, niveau qui reste inférieur à celui de France métropolitaine (82%). Pour les 60% de ménages les plus modestes, l’écart d’équipement automobile avec la métropole est encore plus important (54% contre 75%).

Source INSEE Réunion


Kanalreunion.com