Economie

Les réserves de la Mairie du Port

Cession de Edena

Témoignages.re / 9 octobre 2010

Dans un communiqué, la Mairie du Port fait part de sa position à la suite de la publication d’informations dans la presse relative à la cession d’Edena.

« La commune du Port, par voix de presse, découvre que la Société Edena fait l’objet d’une procédure de cession.
Cette société implantée sur le territoire de la commune de la Possession mène se production d’eau à partir de deux sources qui sont la propriété de la Ville du Port. La municipalité, propriétaire de la matière première utilisée par Edena, regrette vivement n’avoir été aucunement informée du projet de cession de l’entreprise.
De surcroît, il semble selon les informations véhiculées par la presse, que le repreneur pressenti serait, après la transaction, en position de quasi-monopole sur le marché de l’eau.
S’agissant d’une denrée essentielle, l’eau, nous émettons dès maintenant toutes nos réserves et inquiétudes par rapport à ce projet de cession et invitons les acteurs de ce processus de transmission d’entreprise à la plus grande responsabilité ».


Huguette Bello craint une situation de quasi-monopole

Dans un communiqué diffusé hier, la députée-maire de Saint-Paul souligne que la cession d’Edena permettrait à une seule entreprise de détenir 95% du marché des eaux en bouteille à La Réunion.

« Informée par voie de presse des tractations en cours entre les producteurs d’eau potable en vue du rachat de l’entreprise Edena, la députée-maire Huguette Bello souhaite, par le biais de ce communiqué, interpeller les autorités et l’opinion afin que les intérêts des consommateurs soient préservés.

- En effet, cette cession, si elle devait se réaliser, mettrait une entreprise en situation de quasi-monopole sur le marché de l’eau à La Réunion. À ce jour, ce marché est partagé entre deux entreprises locales à hauteur de 65% et 30%, 5% restant aux importateurs.
- Le danger est donc grand de voir une seule entreprise sur ce marché à La Réunion, ce qui à terme pénaliserait les consommateurs qui subissent déjà par ailleurs la crise économique.
En ma qualité de députée soucieuse de la défense des intérêts des Réunionnais, je me dois de tirer ici la sonnette d’alarme afin de combattre ce monopole annoncé ».


Kanalreunion.com