Economie

Les transports, premier poste de dépense des ménages

Tableau Economique de La Réunion 2010

Témoignages.re / 2 mars 2010

L’INSEE a publié ce mois-ci l’édition 2010 du Tableau Economique de La Réunion (TER). Une synthèse des données et statistiques sur le territoire, la population, la société, l’économie, les entreprises. Au chapitre transport, une rubrique sur le “trafic routier” et le “parc automobile”.

On y apprend à la rubrique “Consommation et équipement des ménages” que la première dépense des ménages est le transport, devant l’alimentation, avec 13,9% du budget moyen en 2006. « Les achats et l’utilisation des véhicules automobiles y contribuent largement », indique le TER, plus des deux tiers des ménages ayant une ou plusieurs voitures. Le parc automobile s’élève à 328.000 voitures particulières en 2008. En moyenne, 41 véhicules pour 100 habitants (au lieu de 50 pour 100 habitants en France). 23.000 véhicules neufs vendus en 2008, « un niveau honorable pour une année sans Salon de l’automobile », et 61.000 véhicules d’occasion, « marché stabilisé ».
Dans le même temps, le trafic des voyageurs en transport en commun a progressé avec l’amélioration des réseaux à la CINOR, à la CIREST, au TCO et au Département. En 2008, la CINOR a enregistré une progression de 8,7% du nombre de voyageurs, près de 18 millions de personnes transportées. En dehors de ce réseau urbain, sur toute l’île, 12 millions de personnes ont pris les transports en commun. Pour la CIREST, 815.000 personnes transportées en 2008, résultat du réseau de Saint-Benoît et de Saint-André. « Grâce à une meilleure adaptation de la desserte de leur territoire, six des sept réseaux de l’île ont connu une nette augmentation des kilomètres parcourus », indique le TER. Plus de 30 millions de kms au total.
Avec le Département, la nouvelle carte de desserte interurbaine a permis de doubler le nombre de personnes transportées, soit 5 millions de voyageurs contre 2,2 millions en 2007.
Le transport scolaire a concerné 15 millions d’élèves depuis la rentrée scolaire 2008-2009.
Malgré ces progrès, le trafic routier reste dense à certains endroits. Le trafic maximum concerne « le court tronçon reliant Le Port à Saint-Paul », avec 67.000 véhicules par jour en moyenne. Saint-Denis et Sainte-Suzanne ne sont pas très loin avec 65.000 et 57.000 véhicules par jour, suivi par l’axe Saint-Louis/Tampon/Saint-Pierre pour les déplacements domicile-travail.

La route du littoral supporte un trafic de 48.000 véhicules par jour, en progression de 5% entre 2007 et 2008. Sur les trois premiers mois de la route des Tamarins, entre 30.000 et 60.000 véhicules circulent chaque jour, ce qui a conduit à l’augmentation de 13 à 16% du trafic entre la route des Tamarins et Saint-Denis. « En conséquence, conclut le TER, le seuil théorique de saturation est dépassé sur le tronçon Cambaie-Savannah tous les matins en direction de Saint-Denis et tous les soirs en sens inverse. En revanche, le trafic a diminué de 65% sur la route côtière, faisant disparaître les congestions récurrentes à Saint-Gilles, au cap Lahoussaye ou à Saint-Leu ».

EP


Kanalreunion.com