Economie

Maurice subventionne le coût du fret pour l’exportation vers l’Afrique

À partir du 1er juillet prochain

Témoignages.re / 13 juin 2014

A partir du 1er juillet prochain, l’Ile Maurice va subventionner le coût du fret à hauteur de 25%, jusqu’à un montant maximum de 300 dollars américains par conteneur de 20 pieds exporté par les entreprises mauriciennes vers certains pays africains, à l’exception de l’Afrique du Sud et de Madagascar.

Selon l’organisation gouvernementale chargée des exportations mauriciennes, Enterprise Mauritius, cette mesure s’applique aux exportations vers les ports de Mombasa, au Kenya, Dar-es-Salaam, en Tanzanie, Beira, au Mozambique via Madagascar, Moroni, aux Comores, et Victoria, aux Seychelles.

Enterprise Mauritius a indiqué que seuls les exportateurs des produits fabriqués à Maurice et les opérateurs du port franc qui exportent des produits manufacturés localement sont éligibles à ce remboursement de 25 pour cent du coût du fret.

Les catégories des produits éligibles pour cette subvention incluent ceux qui sont entièrement cultivés ou produits localement, ceux qui sont exportés sous un certificat d’origine de la Commission de l’Océan Indien (COI), de la COMESA ou de la SADC et aussi, d’autres produits manufacturés avec des matières premières importées à Maurice.

Dans son dernier bulletin, le CEO de Enterprise Mauritius, Dev Chamroo, estime que cette mesure devrait booster les exportations des produits mauriciens vers le continent africain.

« Nos produits deviendront plus compétitifs avec une baisse des coûts de débarquement aux ports africains », a-t-il indiqué, ajoutant qu’en plus, le gouvernement offrira une subvention de 50 pour cent sur le coût de l’assurance pour l’exportation vers l’Afrique, ce qui devrait rassurer les entreprises qui souhaitent exporter vers des marchés qu’elles ne maîtrisent pas.

M. Chamroo a rappelé aussi la mise en place du Fonds Maurice/Afrique d’un montant de 17 millions de dollars américains sur une période de cinq ans et visant à investir dans des projets viables dans n’importe quel pays africain à hauteur de 10 pour cent du capital de l’entreprise.

Selon les dernières statistiques disponibles, les exportations mauriciennes ont été renforcées durant les premiers quatre mois de cette année et on espère qu’elles vont s’améliorer davantage durant les mois à venir.

Les exportations totales ont augmenté de 6 pour cent durant cette période comparées à la même période l’année dernière.

Celles des entreprises à l’export ont crû de 5 pour cent pour la période de janvier à avril 2014, contre 2,1 pour cent durant la même période en 2013.

M. Chamroo a indiqué que ce sont les secteurs du textile, de la bijouterie et de la pêche qui se sont bien comportés durant cette période.

Les marchés les plus performants restent les Etats-Unis (29 pour cent), la France (15,4 pour cent), la Belgique (26,5 pour cent) et l’Italie (14,3,pc), tandis que les exportations vers le Royaume-Uni ont chuté de 16,4 pour cent.

« Les perspectives de croissance ne sont pas très bonnes dans la région. La dépréciation du rand sud-africain en est une cause, le problème de logistique en est une autre, le manque de compétitivité de nos produits en est une troisième, entre autres », a-t-il observé.


Kanalreunion.com