Economie

Mixi’Mousse : nouvelle innovation des élèves-ingénieurs de l’ESIROI

Des étudiants de La Réunion au concours Ecotrophélia

Témoignages.re / 6 juin 2016

Cinq élèves-ingénieurs de l’ESIROI, école d’ingénieurs située à La Réunion, se rendront le 28 juin prochain en Avignon pour participer à la grande finale du concours Ecotrophélia France 2016, la 17e édition des Trophées étudiants de l’innovation alimentaire. Pour la 3e année consécutive, la filière Agroalimentaire de l’école passe avec succès la pré-sélection avec un projet innovant, mettant en valeur les saveurs de notre île.

JPEG - 100.9 ko
4 des 7 élèves-ingénieures, et leur tuteur entreprise Nathalie Cointet, qui ont travaillé sur le projet Mixi’Mousse.

Audrey Bègue, Marion Dahan, Lou Mangani, Emilie Menneson, Latifa Razzary, Maud Rozek et Rachelle Tantale sont ravies de voir le fruit de leurs efforts franchir le premier palier du concours national Ecotrophélia. Au cours de ces derniers mois, les sept élèves-ingénieurs de l’ESIROI ont travaillé avec détermination et enthousiasme sur un projet non obligatoire dans le programme de formation de l’école. Ce travail a été conduit en coopération avec les professionnels du CGS-UPAC de Saint - Paul (Groupement de coopération Sanitaire de moyens logistiques - Unité de Production Alimentaire Commune) et sous le regard avisé de l’équipe pédagogique.

Phase finale d’Ecotrophélia

L’équipe de futures ingénieures espère aujourd’hui décrocher un des prestigieux prix de la compétition nationale, à l’instar de la promotion 2015. L’an dernier, ils étaient six élèves-ingénieurs de l’ESIROI à avoir été salués par le jury composé majoritairement de dirigeants d’entreprises, d’enseignants et de chercheurs, en remportant le Prix spécial Bernard Loiseau. Leur projet : Mangapulpe, un goûter pour enfants 100 % réunionnais à base de mangues et de patates douces.

Et c’est un peu de La Réunion que les jeunes étudiantes de l’école emmèneront à nouveau dans leurs valises et présenteront à la phase finale d’Ecotrophélia qui se tient du 28 au 30 juin à Avignon. Vingt-trois nouveaux produits alimentaires portés par 16 écoles et universités seront en compétition.

Pour les personnes atteintes de dysphagie

Leur projet, Mixi’Mousse, donne la part belle aux saveurs et senteurs de notre île en proposant un carry totalement revisité en termes de texture. L’innovation s’adresse tout particulièrement aux personnes rencontrant des difficultés de déglutition, souffrant de dysphagie. Avec Mixi’Mousse, tous les incontournables du carry se présentent sous forme mixée et s’accompagnent d’une mousse de riz, légère et aérienne.

« Ce projet développé par les étudiants de l’ESIROI fait suite à une demande bien spécifique du GCS-UPAC. La cuisine centrale, dédiée aux établissements hospitaliers depuis décembre 2013, souhaite pouvoir proposer des repas adaptés en textures et garantir leurs identités culturelles. Le projet s’est révélé être un défi relevé, avec brio, par les élèves », souligne la diététicienne qualiticienne de l’UPAC, Nathalie Cointet.


Kanalreunion.com