Economie

Mobius devient une filiale d’un groupe luxembourgeois

Fuite du patrimoine économique réunionnais

Manuel Marchal / 23 octobre 2013

Le président du MEDEF-Réunion va devenir un salarié du groupe luxembourgeois Altice. Mobius vient en effet d’être vendu à des étrangers. Après Téréos qui devient propriétaire des dernières usines sucrières, après la Compagnie française de l’Afrique occidentale qui rachète Foucque automobiles, c’est une nouvelle part du patrimoine économique de notre île qui échappe au contrôle des Réunionnais.

JPEG - 44.1 ko
Mobius revendique 20.000 abonnés sous la marque IZI. Désormais, les bénéfices iront dans les caisses d’un groupe luxembourgeois.

Le pouvoir de décision des Réunionnais à La Réunion continue de reculer. Dernière illustration : la vente de Mobius à des étrangers. Comme toutes les autres entreprises des TIC, Mobius avait pu bénéficier d’un environnement fiscal favorable à son développement. Ce secteur fait en effet partie des zones franches globales d’activité créées par la LODEOM. D’ailleurs, les TIC peuvent être un levier pour le développement du pays. Autant dire que le potentiel est là, surtout dans une île où nombreux sont les jeunes très diplômés à être au chômage.

Grâce à la baisse des prix d’accès au SAFE obtenue quand Paul Vergès était à la présidence de la Région, des entreprises comme Mobius ont pu devenir viables, car l’ex-France Télécom ne peut plus imposer ses tarifs abusifs aux opérateurs qui utilisent le câble transocéanique.

Comme les autres pays, La Réunion vit la révolution technologique. Les téléphones mobiles sont partout, et une grande partie de l’île est couverte par un réseau permettant d’accéder à Internet-haut débit.

L’environnement est donc favorable. Mais les Réunionnais seront désormais de plus en plus dépendants de décisions venues de l’extérieur.

En effet, une société créée à La Réunion, Mobius, présentée comme un des leaders de ce secteur, et dirigée par le président du MEDEF-Réunion, vient d’être vendue à des étrangers.

C’est donc le groupe Altice, basé au Luxembourg, qui rachète l’entreprise du patron des patrons réunionnais. Ce dernier va être un salarié d’une filiale du groupe luxembourgeois, Altice Blue Two. Ce changement de tête est un nom de plus dans une liste qui s’allonge.

Au cours de ces dernières années, des pans entiers de l’économie de notre île sont partis dans les mains de groupes extérieurs. Ainsi dans l’énergie, ce sont EDF, Séchilienne SIDEC et les compagnies pétrolières qui font la loi. Dans la grande distribution, ce sont des groupes de France (Casino) ou des Antilles (Hayot) qui dominent le marché. Dans le BTP, les plus grandes entreprises sont des filiales de sociétés d’ailleurs. L’industrie sucrière est passée sous le contrôle d’une coopérative de planteurs de betteraves, Téréos. Les deux dernières usines sucrières font partie d’une filiale, Tereos Internacional, implantée au Brésil. Plus récemment, la Compagnie française de l’Afrique australe (CFAO) avait racheté Foucque automobiles, avant de devenir elle-même la propriété d’un fonds d’investissement japonais.

Alors que la population de La Réunion se dirige vers 1 million d’habitants, les Réunionnais perdent progressivement le contrôle de leur économie. Les décisions stratégiques dépendent alors d’intérêts qui ne sont pas dans notre île.

M.M.

Le communiqué de presse annonçant la nouvelle

IZI et Mobius rejoignent le groupe Altice

Le groupe Altice confirme l’acquisition au travers de sa filiale outre-mer, Altice Blue Two, de la société Mobius qui exploite les marques IZI et Mobius Technology à La Réunion. Ces acquisitions viennent compléter les actifs déjà détenus par Altice dans les DOM (MTVC, Outremer Telecom et WSG).

Altice Blue Two a l’ambition de fédérer les sociétés de télécommunication dans les DOM et de créer des synergies entre elles pour devenir un pôle de référence dans l’Outre-mer.

Pour Yann de Prince, PDG de Mobius : « Nous sommes très heureux de rejoindre le groupe Altice, qui nous offre les opportunités exceptionnelles de développement sur l’océan Indien. Les synergies au sein d’Altice Blue Two nous permettront de nous développer sur de nouveaux marchés ».

Yann de Prince devient Directeur Général Délégué des opérations Océan Indien (Réunion et Mayotte) de Altice Blue Two.

Jean-Michel Hegesippe, Président d’Altice Blue Two, déclare : « Nous nous réjouissons de cette acquisition qui nous permettra de consolider nos parts de marché sur le haut débit et sur le marché professionnel à La Réunion. L’alliance entre nos entreprises et la combinaison de nos valeurs entrepreunariales nous permettront d’accélérer notre dynamique de développement ».

Dexter Goei, PDG d’Altice, affirme : « Cette opération s’inscrit dans la stratégie de croissance d’Altice, fondée sur l’identification d’opportunités attractives sur des marchés où nous sommes présents. Nous nous réjouissons d’accueillir Yann de Prince et ses équipes ».
A propos d’Altice

Altice est une société internationale spécialisée dans le câble et les télécommunications basée au Luxembourg et fondée par Patrick Drahi, entrepreneur spécialiste des télécoms. Altice est présent dans plusieurs pays, principalement en France, en Israël, en Belgique, au Luxembourg, dans les DOM, au Portugal et en Suisse.

Altice possède et gère des sociétés dans les domaines du câble, de la téléphonie mobile, de l’Internet et des data-centers, et fournit une gamme complète de services de télécommunications aux professionnels et particuliers.


Kanalreunion.com