Economie

Nouvelle dégradation de l’économie de La Réunion

Conjoncture

Témoignages.re / 7 mars 2014

L’IEDOM a publié hier sa note de conjoncture relative au quatrième trimestre 2013. Le bilan est contrasté. Il se conclut sur une hausse du moral des patrons, bien que les éléments relevés n’incitent guère à l’optimisme.
En effet, l’IEDOM a constaté une augmentation de 25% du nombre de dossiers déposés à la Commission de surendettement. De plus, il note une dégradation générale dans l’ensemble des secteurs, sauf dans le BTP qui a réussi à augmenter ses effectifs malgré une diminution de 25% du nombre de logements autorisés. Voici un extrait de la note de l’IEDOM au sujet de l’activité économique, avec des inter-titres de "Témoignages" :

JPEG - 85 ko
Selon l’IEDOM, le secteur des services marchands a vu une nouvelle dégradation de son activité.

Secteur primaire en retrait

L’activité du secteur de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, se dégrade à nouveau en fin d’année alors même que les professionnels interrogés anticipaient une stabilisation. Les abattages de volailles et de porcins continuent de diminuer, respectivement de 2,3% et 1,6% (CVS). A l’inverse, ceux de bovins poursuivent leur progression (+ 4,2%). Les chefs d’entreprise s’attendent à une nouvelle baisse de leur activité au premier trimestre 2014.

Recul de l’industrie

Le courant d’affaires du secteur des industries agroalimentaires recule une nouvelle fois mais à un rythme moins marqué qu’au trimestre précédent. Les entrepreneurs font par ailleurs état d’une trésorerie toujours dégradée et d’un alourdissement important de leurs charges d’exploitation. Leurs opinions sur les délais de paiement sont à l’inverse mieux orientées. Dans ce contexte, les professionnels du secteur anticipent une stabilisation de leur activité au trimestre prochain.
Dans le secteur des industries manufacturières, le courant d’affaires reste dégradé, conformément aux prévisions des entrepreneurs interrogés. Si leurs opinions sur les charges d’exploitation sont en hausse, celles sur la trésorerie et les délais de paiement continuent de se détériorer. Les chefs d’entreprise s’attendent ainsi à une nouvelle baisse de leur activité.

Rebond pour le BTP

Le courant d’affaires du secteur du bâtiment et des travaux publics se redresse au quatrième trimestre 2013, conformément aux anticipations des professionnels. L’amélioration de l’activité devrait se poursuivre au premier trimestre 2014. Les entrepreneurs rehaussent par ailleurs leurs prévisions d’investissement et leur opinion sur les délais de paiement. La trésorerie et les charges d’exploitation sont également jugées bien orientées mais devraient se dégrader au trimestre prochain.
Les effectifs dans le BTP augmentent (+1,2%, CVS) pour la première fois depuis mi-2012. Les importations de ciment et de clinkers sont pour leur part en retrait, après avoir fortement rebondi au troisième trimestre 2013. Le nombre de logements autorisés diminue une nouvelle fois sur le trimestre (- 25,5%, CVS) en raison à nouveau de la baisse du nombre de logements collectifs.

Baisse de l’activité dans les services

L’activité dans le secteur des services marchands reste dégradée au quatrième trimestre 2013. L’opinion des chefs d’entreprise sur les délais de paiement, la trésorerie et les charges d’exploitation se détériore, conformément à leurs anticipations. Dans ce contexte, les entrepreneurs prévoient une baisse plus marquée de leur activité au premier trimestre 2014.

Pessimisme dans le tourisme

Dans le secteur du tourisme, le courant d’affaires se dégrade encore légèrement, selon les professionnels interrogés. L’augmentation du nombre de passagers sur l’axe Réunion-Métropole se poursuit au quatrième trimestre 2013 (+ 2,7%, CVS) et atteint + 3,7% sur un an. A l’inverse, la fréquentation hôtelière et le nombre de nuitées reculent respectivement de 2,1 points et de 4,1% (CVS) par rapport au trimestre précédent. Les chefs d’entreprise restent pessimistes et s’attendent à un début d’année 2014 toujours mal orienté.


Kanalreunion.com