Economie

Océan Indien : nouvelles approches pour une pêche durable

Réunion de haut niveau sur la pêche aux Seychelles

Témoignages.re / 14 mars 2014

Près de 80 personnes venant de différentes parties du monde ont assisté à la réunion de haut niveau sur « Les nouvelles approches pour une pêche durable » qui s’est tenue aux Seychelles du 9 au 11 mars. Les participants ont trouvé là l’occasion d’examiner les moyens de renforcer la coopération régionale dans le domaine du développement durable de la pêche dans la région AfOA-OI et au-delà. Cette réunion, financée par l’Union européenne, a été organisée par la Commission de l’Océan Indien à travers son programme SmartFish et en collaboration avec le gouvernement de la République des Seychelles.



JPEG - 72.5 ko

Au cours de cette réunion, les participants ont présentés les enseignements et ont fait montre d’une compréhension de ce qui a fonctionné et de ce qui n’a pas fonctionné dans les trois domaines thématiques : le commerce et la sécurité alimentaire, le suivi contrôle et surveillance ainsi que la gouvernance et la gestion de la pêche.
Les principaux enseignements et marches à suivre retenus après trois jours de travail d’intenses échanges sont :

1. La collaboration et l’intégration régionales sont essentielles, non seulement en termes de stocks partagés, mais également en vue des enjeux et des défis rencontrés par les communautés en matière de gestion des pêches et des marchés connexes.

2. Il est essentiel d’avoir une approche chaîne de valeurs pour continuer les activités et maintenir un soutien à la gestion des pêches et la valeur ajoutée (« du filet à l’assiette »).

3. Une communication intensive et un renforcement de la conscientisation doivent être une part fondamentale de toute action afin de maximiser l’adoption des succès / bonnes pratiques par une plus large assiette de parties prenantes.

4. Pour s’assurer de résultats durables, toutes les interventions sectorielles doivent s’appuyer sur une forte participation du secteur privé et des partenariats public-privé.

5. Les mécanismes de leadership et de meilleure gouvernance sont des ingrédients essentiels à la réalisation de bons résultats. Les services de gestion sont nettement sous-financés, notamment lorsqu’il s’agit d’entreprendre des actions spécifiques au profit de la gestion des pêches et de la valeur ajoutée.

6. Les projets de soutien aux activités de pêche ne doivent pas être trop normatifs mais doivent s’adapter au regard de tous les enseignements.

7. Pour s’assurer qu’il y ait des impacts mutuels entre les projets et les programmes dans la région, la planification doit assurer leur compatibilité et leur synergie, sans chevauchement.

Dans environ deux semaines, le Programme SmartFish va entrer dans sa deuxième phase et traduira ces points en action pour les activités qui seront mises en œuvre.

« Au cours de sa première phase, SmartFish a amplement démontré son efficacité », a dit Léon Martial Razaka, Chargé de mission au sein de la Commission de l’océan Indien, lors du discours d’ouverture. « Ses résultats sont une source de satisfaction pour la Commission de l’océan Indien », a-t-il conclu. En effet, la Commission de l’océan Indien a été félicitée par le ministre des Ressources naturelles et de l’Industrie des Seychelles, Peter Sinon, ainsi que par le ministre d’État chargé de la pêche en Ouganda, Ruth Ssentamu Nankabirwa, le directeur de la DG MARE pour les affaires internationales et les marchés, Stefaan Depypere, et le Directeur de la Division de l’économie et des politiques de la pêche et de l’aquaculture de la FAO, Dr Lahsen Ababouch.

Au cours de sa première phase (2011-2014), le Programme SmartFish a mené 140 activités de terrain, donné 150 séances de formation à plus de 4 000 personnes, et les agents SmartFish ont confisqué 1 000m3 de filets illégaux.

SmartFish est un programme de pêche régional mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien (COI), conjointement avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations Unies, et financé par l’Union européenne.


Kanalreunion.com