Economie

Paul Vergès soutient la revendication des agriculteurs

Lettre à Stéphane Le Foll

Témoignages.re / 5 octobre 2013

Dans un courrier adressé courant septembre au ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, le sénateur Paul Vergès demandait au gouvernement d’agir.

« Monsieur le Ministre,

Les agriculteurs réunionnais connaissent, depuis quelques mois, une succession de phénomènes climatiques qui ont fortement impacté leurs productions.

C’est en premier lieu la sécheresse qui a sévi à La Réunion, entre avril 2011 et décembre 2012, notamment dans les communes de l’Ouest et du Sud.

C’est en suite le passage du cyclone Dumile, le 20 janvier, qui a provoqué de réels dégâts, plus particulièrement dans les Hauts de l’Ile, mais aussi sur les zones littorales Ouest et Sud.

C’est enfin un second épisode de sécheresse, suivi d’une période de gelée ces derniers mais, ainsi que la recrudescence de vers blancs.

Les deux événements climatiques graves ont été reconnus comme étant calamités agricoles, et de ce fait, peuvent ouvrent le droit au versement d’indemnités.

Une enveloppe financière de 2,6 millions d’euros avait alors été ouverte, au titre d’une indemnisation d’urgence.

Les agriculteurs réunionnais ont entamé, en temps et en heure, les démarches leur permettant de prétendre à ces indemnisations.

Mais pour l’heure, aucun versement n’a été effectué, huit mois après le premier épisode de sécheresse, et quatre mois après la déclaration de pertes agricoles.

Vous comprendrez aisément que ce retard dans le versement des indemnités de calamités agricoles est extrêmement préjudiciable pour l’agriculture réunionnaise, déjà fragilisée.

 

Il en va de la pérennisation de l’activité de 716 agriculteurs.

 

Le monde agricole réunionnais note l’effort justement consenti, dans une situation comparable, en faveur des agriculteurs de l’Aveyron qui ont obtenu ne demande le dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti, la prise en charge de cotisations sociales auprès des caisses MSA, ainsi qu’une meilleure prise en compte de leurs demandes éventuelles auprès des banques (comme ce qui a été proposé aux agriculteurs de l’Aveyron).

Il demande simplement, pour les agriculteurs réunionnais, un délai raisonnable pour le versement des indemnités de calamités agricoles.

Comptant sur la diligence de vos services pour résoudre cette question vitale pour le monde agricole réunionnais,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération. »


Kanalreunion.com