Economie

Pêche à la légine : engagement pour le développement durable

Certification MSC

Témoignages.re / 6 octobre 2009

Les pêcheurs de légine veulent faire connaître leurs bonnes pratiques de pêche et s’engagent sur une stratégie de pêche responsable et durable, en faveur de la préservation de la ressource et de l’environnement, indique un communiqué du Syndicat des Armements Réunionnais de Palangriers Congélateurs. Dans cette perspective, l’objectif est la certification MSC (Marine Stewardship Council).

Les pêcheurs de légine français sont réunis depuis 2002 au sein d’un même syndicat, le S.A.R.P.C. (Syndicat des Armements Réunionnais de Palangriers Congélateurs) qui défend les intérêts de la profession et agit de façon majeure dans la gestion responsable de la ressource et la préservation de l’environnement.
Le S.A.R.P.C. regroupe 6 armements autorisés à pêcher la légine dans les Zones Exclusives Economiques françaises de Kerguelen et Crozet. Ces armements exploitent à ce jour 7 palangriers :

- Armas pêche a Navire : Mascareignes III

- Armements Réunionnais a Navire : Ile Bourbon

- Cap Bourbon a Navire : Cap Horn 1

- Comata a Navire : Ile de La Réunion

- Pêche-Avenir a Navire : Saint-André

- Sapmer a Navires : Albius et Croix du Sud

La pêcherie de légine se pratique autour des îles Kerguelen et Crozet qui font partie des Territoires Australes et Antarctiques Français. Cette superficie est égale à trois fois celle du territoire métropolitain. Elle abrite des ressources halieutiques importantes et diversifiées. L’éloignement de ces îles de la métropole (12.000 km) et de l’Ile de La Réunion (3.000 km), leur isolement et leurs conditions climatiques extrêmes caractérisent la grande pêche australe qui y est exercée.
Cette pêche cible principalement une espèce de poisson, la légine, dans les zones de Crozet et de Kerguelen. Ce poisson vit dans les grands fonds et peut mesurer plus de 2 mètres.
Naturellement riche en oméga 3, la légine est très prisée des tables américaines et asiatiques. Elle est au menu des grands restaurants de la planète. Sa chair, immaculée et fondante, possède un goût unique et se prête à toutes les préparations.

« On se doit d’être responsable »

Quand on pêche un si bon poisson, on se doit d’être responsable. D’ores et déjà, les pêcheurs français de légine observent des consignes très rigoureuses :

- Une pêche à la palangre, méthode sélective et respectueuse des fonds marins,

- Une pêche qui évite les captures de légines juvéniles,

- Une biodiversité préservée.
Chaque navire, à chaque marée, embarque à son bord un contrôleur des pêches. Ce contrôleur collecte des données scientifiques.
Les rejets d’usines sont conservés à bord pendant les opérations de pêche.
Le SARPC finance et exploite en commun avec les autorités françaises un navire de surveillance des zones de pêche, renforçant ainsi la lutte contre la pêche illégale.
Le SARPC participe et finance activement des campagnes exploratoires et scientifiques contribuant à une gestion efficace des pêcheries et une meilleure connaissance de la biodiversité.

Un label international

Fort de cette implication de longue date dans la pêche responsable, le Syndicat des Armements Réunionnais de Palangriers Congélateurs décide aujourd’hui de faire connaître ses bonnes pratiques et s’engageant dans une démarche MSC de certification globale de la pêcherie légine.
« Nous avons choisi le MSC (Marine Stewardship Council) car ce label est le seul qui soit aujourd’hui internationalement reconnu, notamment dans les pays anglo-saxons », explique Yannick Lauri, président du S.A.R.P.C. « Ces pays constituent une part importante de notre clientèle, même si nous développons de plus en plus nos ventes vers l’Europe et plus particulièrement vers la France ».
Dans le cadre de cette démarche et en matière d’offre de produits de la mer responsable, le SARPC offre la possibilité à ses clients et aux consommateurs d’acheter un produit éco-certifié reconnu internationalement.


Kanalreunion.com