Economie

Plus de 37000 aides à l’emploi n’arrêtent pas la progression du chômage

Service public de l’emploi à La Réunion

Témoignages.re / 17 février 2015

4000 emplois créés par l’économie à La Réunion, plus de 37000 bénéficiaires d’une solution d’aide à l’emploi. Tout cela n’est pas suffisant pour empêcher la hausse du chômage à La Réunion. L’État va donc lancer les emplois d’avenir dans le commerce, pour les entreprises qui n’ont aucun salarié et des jeunes qui n’ont pas de diplôme au-dessus du CAP.

JPEG - 49.4 ko
Le préfet a présenté les conclusions du Service public de l’emploi à La Réunion.

Ce matin, les organisations syndicales, patronales et l’État ont fait le point sur la politique de l’emploi menée par l’État à La Réunion. Après la réunion de ce Service public de l’emploi à La Réunion, le préfet a rencontré la presse.
Plus de 37000 personnes sont actuellement bénéficiaires d’une aide à l’emploi, sous forme de contrat aidé, d’emploi d’avenir, d’apprentissage ou autre dispositif soutenu par l’État.
En 2014, l’économie réunionnaise a créé 4000 emplois. La création nette d’emplois n’est pas suffisante pour absorber le dynamisme démographique de l’île, reconnaît le préfet.

240 millions de subventions de l’Etat

L’augmentation du nombre de chômeurs a été de 0,9 % de hausse d’une année sur l’autre.
Plus de 37.000 personnes sont aujourd’hui accompagnées. C’est le taux le plus élevé dans la République. 240 millions d’euros sont mobilisés par l’État sur ces politiques. Moins de 2000 dispositifs non utilisés. Les contrats conclus sont à 11 mois de durée en moyenne.
Au chapitre des satisfactions, la garantie jeune dont « l’expérimentation a très bien fonctionné », avec 1897 jeunes bénéficiaires.
Plus de 20000 contrats aidés ont été signés dans les associations et les collectivités. Financés à 90 % du salaire net dans le secteur non marchand, et à 35 % ailleurs, les emplois d’avenir ont connu un succès relatif : 3700 nouvelles signatures, mais moins de 2900 pour des emplois financés à 90 % du salaire net par l’État dans le public et para-public.
L’État compte aller encore plus loin dans la promotion de ce dispositif en ouvrant les emplois d’avenir aux entreprises commerciales n’ayant aucun salarié. L’expérimentation aura lieu toute cette année. Les bénéficiaires seront obligatoirement des jeunes qui n’ont pas de diplôme au-dessus du CAP. Ces jeunes devront bénéficier d’une formation et d’un CDD.

33 millions d’aides supplémentaires aux patrons

Lors de la réunion du Service public de l’emploi à La Réunion, le préfet a présenté le Pacte de responsabilité et le crédit d’impôt compétitivité emploi (7,5 % 2015, 9 % en 2016, 12 % dans certains secteurs comme le tourisme et le BTP)
4000 entreprises en bénéficient pour un total de 33 millions d’euros d’aides de l’État.
En conclusion, le préfet rappelle l’objectif de cette politique n’est pas de se substituer à l’économie réelle, mais de permettre d’attendre une reprise.


Kanalreunion.com