Economie

Plus de proximité avec les artisans

Journée portes ouvertes à la Chambre des Métiers de Saint-Pierre

Sophie Périabe / 27 octobre 2009

Après l’Ouest, c’est dans le Sud que la Chambre des Métiers a organisé sa journée porte ouverte vendredi dernier. Les chefs d’entreprise, les jeunes et tous les partenaires ont pu trouver sur un même site, toutes les offres et services que propose la chambre consulaire.

« Nous avons placé notre mandature sous le signe de la proximité » indique d’entrée le président de la Chambre des Métiers, Bernard Picardo ; proximité avec les élus mais aussi avec les services.
Durant une journée, les visiteurs et notamment les artisans peuvent trouver sur un même site tous les services de la chambre consulaire ainsi que les personnes compétentes sans rendez-vous. « Une centaine de personnes sont déjà venues depuis ce matin », précise le président. Le but est de mettre en avant toutes les offres de la Chambre des Métiers. « Il est important que les chefs d’entreprise viennent vers leur chambre consulaire », surtout en cette période de crise où elles ont besoin de conseils et d’accompagnement.
« Il y a un réel besoin dans les entreprises et malheureusement, elles ne viennent pas systématiquement nous voir. C’est sûr qu’il faudra simplifier les démarches, d’ailleurs nous y travaillons mais il est important que les artisans n’attendent pas d’accumuler les problèmes pour se retourner vers nous » insiste un élu présent, Patrice Payet.
Selon ce dernier, certains problèmes pourraient être évités si les chefs d’entreprise venaient davantage vers la Chambre des Métiers.

« Nous travaillons en amont pour anticiper les besoins »

Et pour répondre aux besoins spécifiques des artisans, « nous avons réalisé un travail en amont » ajoute Bernard Picardo. « Nous avons rencontré les banques et sommes en contact direct avec notre référent au sein de la banque ». Ainsi, dès lors qu’un artisan rencontre une difficulté financière, la Chambre des Métiers peut intervenir directement par le biais de ce référent. « Les entreprises ont plus que jamais besoin du soutien de leur chambre consulaire, il ne faut donc pas hésiter à venir demander de l’aide, nous sommes là pour ça » insiste Patrice Payet.
La chambre des métiers souhaite également privilégier le rapport humain avec les artisans. « Avant, il y avait trop de bureaux, aujourd’hui, nous mettons en avant le contact humain, il y a des nouveaux besoins et il faut s’adapter pour offrir les meilleurs services à nos adhérents » souligne le président.
En effet, il ne faut pas oublier que 90% de l’artisanat local est constitué de petites entreprises à taille humaine.
Après la crise et plus de 600 entreprises perdues depuis le début de l’année par la Chambre des Métiers, aujourd’hui les choses reprennent. « La LODEOM va donner un peu d’oxygène aux entreprises grâce à la défiscalisation notamment ; nous sommes donc confiants et optimistes concernant l’avenir » a conclu Bernard Picardo.

Pour les artisans, jeunes et autre partenaires de la Chambre des Métiers dans l’Est, ils pourront se rendre dans les locaux de Saint-André le 13 novembre prochain pour la journée porte ouverte. Pour le Nord, il faudra attendre encore un peu, la date n’a pas été fixée mais cela devrait se dérouler avant la fin de l’année.

 SP 


Kanalreunion.com