Economie

Singapour renforce les liens économiques avec l’Afrique

Quatrième édition du Forum des Affaires Afrique-Singapour

Témoignages.re / 6 juillet 2016

La quatrième édition du Forum des Affaires Afrique-Singapour prépare le terrain pour forger des liens plus solides en matière de commerce et d’investissement entre l’Asie et l’Afrique. Cette manifestation montre une nouvelle fois que le monde change. La Réunion est-elle condamnée à rester à l’écart de ce mouvement en tournant le dos à ses voisins et en restant isolée dans une relation exclusive avec des pays situés à 10.000 kilomètres ?

JPEG - 70.3 ko

Pour aider les entreprises africaines et singapouriennes à forger des liens et à discuter des partenariats, IE Singapore organise le Forum des Affaires Afrique-Singapour (FAAS). Depuis 2010, le forum a réuni 2.000 dirigeants d’entreprises et de gouvernement de 30 pays. Une plate-forme d’affaires de premier plan pour favoriser l’investissement, le commerce et le leadership éclairé entre l’Asie et l’Afrique, la quatrième édition se tiendra à Singapour du 24 au 25 août 2016. Le Forum des Affaires Afrique-Singapore 2016 abordera une grande gamme de questions critiques sur le paysage économique de l’Afrique et des perspectives sur des avantages concurrentiels de Singapour, et identifiera les opportunités de collaboration stratégique entre les deux régions. Un élément marquant du programme cette année est le panel de discussion sur l’Asie, où les délégués africains pourront découvrir l’histoire de la croissance asiatique.

Les liens économiques de Singapour avec l’Afrique poursuivent leur progression. De 2004 à 2014, les investissements directs de Singapour en Afrique ont augmenté selon un taux annuel composé de 5,9%. Dès fin 2014, les placements cumulés de Singapour en Afrique ont atteint S$22,1 billion (ou US$17,5 billion).

Il y a actuellement plus de 60 entreprises singapouriennes qui sont actives dans 50 pays africains, y compris l’Angola, l’Égypte, l’Éthiopie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Mozambique, le Maroc, le Nigéria, la Tanzanie, l’Afrique du Sud et l’Uganda. Les secteurs concernent les matières premières agro-alimentaires, le pétrole et le gaz, le transport et la logistique, la technologie et l’infrastructure urbaine (établissement de plan directeur, électricité, eau).

Monsieur G. Jayakrishnan, Directeur du Groupe, Moyen-Orient et Afrique à International Enterprise (IE) Singapore (http://www.IESingapore.gov.sg), a dit, “Il est fort stimulant de voir l’intérêt grandissant et une compréhension plus nuancée de l’opportunité africaine au sein de la communauté des affaires de Singapour. En même temps, nous sommes très encouragés par la réceptivité des partenaires dans les secteurs africains public et privé à la participation accrue de Singapour”.

Secteurs potentiels de partenariat

IE Singapore est l’agence gouvernementale motrice dans la promotion de l’économie extérieure de Singapour. Avec des bureaux en Afrique du Sud et au Ghana, elle relie les gouvernements de l’Afrique et les entreprises à Singapour avec des solutions pertinentes pour le marché. Elle fait part des dernières évolutions du terrain avec les entreprises de Singapour afin de mobiliser l’attention par rapport aux opportunités sur le continent.

Mr Jayakrishnan a ajouté, “Alors que l’Afrique s’urbanise rapidement, il y aura une demande croissante de savoir-faire dans la gestion et la planification de la ville, la fourniture de solutions pour les services publics (eau, électricité), le logement, le transport et la logistique. Singapore a beaucoup plus à offrir dans ce domaine, étant donné sa propre histoire d’urbanisation récente. La classe moyenne grandissante en Afrique offre également des possibilités aux entreprises singapouriennes dans le commerce de détail, les secteurs de la consommation et des denrées alimentaires d’offrir des produits et des services qui répondent aux demandes du consommateur émergent africain.

La scène de la technologie en Afrique est en croissance rapide, avec l’adoption de technologies ayant un impact sur le comportement de consommation et des opérations de travail. Ceux-ci comprennent les solutions de paiement, la logistique et la livraison, l’apprentissage en ligne, et la technologie des drones pour la surveillance des terres agricoles et des rendements, etc. En dépit de ces développements, l’Afrique dans son ensemble reste largement mal desservie, créant ainsi un potentiel pour la contribution par les acteurs de Singapour.

Solutions urbaines

L’Afrique s’urbanise à un rythme rapide, ce qui crée des besoins en logement, eau, transport et électricité. La planification urbaine est un domaine dans lequel Singapour a développé une expertise en raison de ses contraintes foncières.

La gestion de l’eau est également un autre domaine pour les partenariats. Manquant de ressources en eau, Singapour a fait le nécessaire pour assurer un approvisionnement durable de l’eau pour sa population. Cela comprend i) l’eau de nos bassins versants, ii) l’importation de l’eau, iii) le recyclage de l’eau, et iv) l’eau dessalée. L’eau recyclée joue un rôle de plus en plus important alors que Singapour vise à devenir auto-suffisant. Introduite en 2003, elle est basée sur la technologie de pointe des membranes et peut maintenant répondre à 30% des besoins en eau de Singapour. Cela devrait satisfaire jusqu’à 55% de la demande future en eau de Singapour d’ici 2060. Hyflux est une société de Singapour qui a déjà fait une percée en Algérie, en Égypte et en Tanzanie.

Les gouvernements africains privilégiant des marchandises produites localement comme substituts aux importations étrangères, les entreprises de Singapour ont une opportunité de se lancer dans le marché fabrication. La taille et la démographie favorable de l’Afrique présentent un important potentiel de croissance de la consommation. Indorama, Olam, Tolaram et Wilmar sont quelques exemples d’entreprises de Singapour qui ont une vaste présence sur le continent avec des installations de traitement intégrées.

Singapour : passerelle vers l’Asie

Situé au cœur de l’Asie, Singapour sert de tremplin pour les entreprises africaines qui cherchent à saisir les opportunités de croissance de l’Asie. Singapour est une centre économique et financier international où de nombreuses multinationales ont mis en place leur siège mondial ou régional. L’emplacement stratégique de Singapour, le statut de son grand port et son aéroport de classe mondiale donnent une connectivité inégalée avec l’Asie et le reste du monde. Les entreprises africaines qui se sont installées à Singapour comprennent Adcorp, Sasol et Sahara Energy.


Kanalreunion.com