Economie

Stabilisation des prix des carburants et du gaz à La Réunion

A trois jours d’une baisse de 100 euros du salaire de milliers de Réunionnais

Témoignages.re / 28 mai 2013

Dans trois jours, c’est la fin annoncée du RSTA à l’île de La Réunion. Du jour au lendemain, des milliers de travailleurs vont voir leur salaire baisser de 100 euros, parce que le gouvernement refuse de prolonger cette aide au pouvoir d’achat versée aux salariés qui gagnent moins de 1,4 SMIC. À La Réunion, c’est aussi l’État qui fixe les prix des carburants et du gaz. Il a décidé de stabiliser les prix pour le mois de juin : le super et le gazole baissent de 1 centime, la bouteille de gaz de 57 centimes. Pendant ce temps, les travailleurs verront leur salaire diminuer de 10%...
Voici le communiqué annonçant l’arrêté préfectoral.

JPEG - 114.6 ko

Les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du décret n° 1333 du 8 novembre 2010 qui constitue le cadre de détermination des prix des hydrocarbures.

Ce régime établit un mécanisme qui permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix.

Le contexte international

Au cours des 15 jours ouvrés (du 2 au 22 mai 2013) qui ont servi de base de calcul pour déterminer le prix de vente au 1er juin 2013, les cotations internationales se caractérisent ainsi :

-  Baisse de la cotation du super carburant (- 1,34 points) - Baisse de la cotation du gazole (- 1,1 point)

-  Baisse de la cotation du gaz ( -60 $/T)

- L’euro se déprécie légèrement (-0,03 point) mais n’influe pas sur le prix de structure final des produits (sans plomb et gazole).

Les prix à La Réunion

Le fret est en hausse mais n’influe pas sur le prix final La conjugaison de ces différents éléments détermine les prix suivants :

- Le sans-plomb : Grâce à la baisse de la cotation, le prix du produit connaît une légère baisse (un centime par litre). Le prix public de vente maximum à la pompe est donc de 1,59 euros le litre.

- Le gazole : La légère baisse de la cotation du produit conduit à une baisse d’un centime . Le prix public de vente maximum à la pompe est de 1,22 euros le litre.

- Le gaz : la baisse de la cotation du gaz (-7,2%) conduit à une baisse de 59 centimes sur le prix structure de la bouteille. Il est à noter que pour la période de cotation du gaz, l’euro s’est déprécié de 0,15 point, contribuant à minorer la baisse du prix de structure à hauteur de 2 centimes. En conséquence, le prix public maximal de vente de la bouteille de 12,5 kgs est fixé à 20,83 euros.


Kanalreunion.com