Economie

Stabilisation des tarifs bancaires

DOM

Témoignages.re / 6 novembre 2013

L’IEDOM établit l’observatoire public des tarifs bancaires dans les DOM, conformément à la loi sur la régulation bancaire et financière (art. 81). La collecte et le traitement des données couvrent l’ensemble des établissements bancaires installés dans les six géographies, à partir de leurs documents publics de tarification. Le présent observatoire porte sur les tarifs en vigueur au 1er octobre 2013. On peut noter une stabilisation des frais bancaires.

JPEG
Afin de permettre la comparaison des tarifs des DOM avec ceux de la métropole, cet observatoire reprend également les dernières données publiées par le Comité Consultatif du Secteur Financier pour la métropole, c’est-à-dire les tarifs en vigueur au 5 janvier 2013, selon la même méthodologie que celle appliquée par l’IEDOM. L’échantillon du CCSF porte sur la moyenne des tarifs de 126 établissements de crédit représentant 98,5% des parts de marché des comptes de particuliers.

Par rapport au précédent observatoire (avril 2013), on observe une stabilisation des tarifs. Dans l’extrait standard, les frais de carte de paiement ont connu une hausse comprise entre 1.4% et 0.1% concentrée sur les DFA. Du fait des mouvements tarifaires d’un établissement, l’assurance perte ou vol connait une légère augmentation, alors que les frais de tenue de compte sans mouvement enregistrent une forte baisse (20,60 euros ce semestre contre 30,14 euros en avril 2013).

10 moyennes DOM de tarifs de l’extrait standard sur 14 sont inférieures ou égales aux moyennes CCSF.

La structure des places bancaires, avec parfois le poids important de certains établissements, explique les écarts sensibles entre les géographies. L’observatoire ne retient que les valeurs unitaires de services, et ne présente pas les forfaits aux définitions propres à chaque établissement de crédit. Une évolution de tarif moyen peut n’être due qu’à l’évolution du nombre de comptes des établissements.


Kanalreunion.com