Economie

Taux de chômage : 29% à La Réunion

Enquête Emploi 2013 : communiqué de l’INSEE

Témoignages.re / 17 avril 2014

Voici le communiqué diffusé par l’INSEE à l’occasion de la parution de l’Enquête emploi 2013.

GIF - 46 ko
Les principaux chiffres de l’Enquête emploi 2013.

Au 2e trimestre 2013, le taux de chômage reste stable à La Réunion et s’établit à 29,0% de la population active (+ 0,3 point en un an). Il demeure près de trois fois supérieur au taux de chômage de France métropolitaine : 9,9%, en hausse de 0,7 point par rapport à 2012. Après une période de forte augmentation entre 2008 et 2010, le taux de chômage se maintient autour du même niveau depuis quatre années consécutives. Mais le nombre de chômeurs progresse en un an et dépasse à nouveau la barre des 100 000.

Le chômage féminin diminue

L’écart des taux de chômage masculins et féminins se réduit nettement en 2013 (1,4 point). Avec 29,7%, le taux de chômage des femmes diminue en 2013 (- 0,9 point). Il recule ainsi de 2,3 points en deux ans. Les femmes restent néanmoins les plus touchées par le chômage.
Chez les hommes, le taux de chômage revient à son niveau de 2010 (28,3%). Il augmente de 1,2 point après deux années de légère baisse. Le recul de l’emploi dans le bâtiment, secteur essentiellement masculin, explique en partie cette évolution.
Les jeunes de 15 à 24 ans restent les plus vulnérables sur le marché de l’emploi. Leur taux de chômage repart à la hausse pour atteindre 58,6%, après la baisse de 2012.

Le halo autour du chômage se réduit

En 2013, 102 000 personnes sont au chômage à La Réunion au sens du Bureau international du travail (BIT). Par ailleurs, 42 000 personnes souhaitent travailler mais sont considérées comme inactives. Ces personnes ne remplissent pas les critères du chômage au sens du BIT parce qu’elles ne cherchent pas un emploi de manière active (60%) ou qu’elles ne sont pas immédiatement disponibles pour travailler (40%). Elles forment le halo autour du chômage, qui diminue de 11% en un an.
Au total, 144 000 personnes (au chômage ou dans le halo) souhaitent travailler en 2013, soit une baisse de 1,8% en un an.
À la frontière du chômage se trouvent également les personnes qui travaillent à temps partiel mais qui souhaiteraient travailler plus. Ces personnes sont moins nombreuses en 2013. En effet, le taux de temps partiel a diminué pour s’établir à 18,9%. Parallèlement, le temps partiel subi est moins marqué qu’en 2012 : 59,3% des personnes à temps partiel souhaitent travailler davantage contre 67,5% en 2012.

Persistance dans les situations de chômage

La durée moyenne de chômage reste très élevée à La Réunion et s’allonge même d’un mois et demi en 2013 pour atteindre 36 mois. Elle est plus élevée pour les femmes (39 mois). Dans ce contexte, la moitié (51%) des personnes ayant déclaré être au chômage en 2012, le sont encore en 2013. La persistance dans les situations de chômage est stable sur un an mais elle est plus élevée qu’avant la crise de 2009.
Cependant, 19% des chômeurs de 2012 ont retrouvé un emploi en 2013. Les diplômés retrouvent plus facilement du travail : 41% des diplômés du supérieur ont retrouvé un emploi en 2013 contre seulement 14% des personnes sans diplôme qualifiant.


Kanalreunion.com