Economie

« Une avancée considérable pour le développement du port »

Le décret instituant le grand port maritime de La Réunion publié

Témoignages.re / 3 octobre 2012

Le nouveau statut du port de La Réunion va s’appliquer à partir du 1er janvier prochain. C’est le résultat de 26 ans de combat, précise Michel Séraphine, secrétaire général de la CGTR Ports et Docks.

Le décret instituant le grand port maritime de La Réunion a été publié au Journal officiel ce lundi 1er octobre 2012. Le texte, qui entre en vigueur au 1er janvier 2013, indique que « dans le cadre de la loi du 22 février 2012 portant sur la réforme des ports d’outre-mer relevant de l’Etat, le port de La Réunion, concédé à la Chambre de Commerce et d’Industrie locale, est transformé en grand port maritime de La Réunion, établissement public portuaire administré par un conseil de surveillance et un directoire, et doté d’un conseil de développement ». Du côté des personnels portuaires, ce décret est une bonne nouvelle. « Nous avons longtemps attendu ce changement de statut. Aujourd’hui, c’est une belle victoire, c’est une avancée considérable », réagit Michel Séraphine, secrétaire général de la CGTR Port et Docks. Le grand port maritime de La Réunion est placé sous la tutelle du ministre chargé des ports maritimes. Son siège est situé sur le territoire de la commune du Port.
Cette réforme est attendue depuis plusieurs années du côté de Port Réunion. « En 1986, nous demandions déjà à avoir un port autonome. Après 26 ans de combat, le projet se concrétise enfin. C’est une belle victoire, une avancée considérable pour le développement du port », explique Michel Séraphine. La réforme vise en effet à permettre aux ports d’outre-mer de mieux répondre aux exigences de performance et de compétitivité dues à l’évolution du commerce maritime international et la concurrence avec les ports étrangers. Il s’agit de rendre les ports mieux adaptés et plus attractifs pour contribuer au développement économique des territoires concernés.

« Trois mois pour mettre en place une nouvelle gouvernance »

« Les choses vont aller très vite, il reste trois mois pour mettre en place une nouvelle gouvernance », note Michel Séraphine. Selon le décret, siègeront dans le conseil de surveillance du grand port maritime de La Réunion, en qualité de représentants des communes et des groupements de collectivités territoriales : un membre du conseil municipal de la commune du Port désigné par ce conseil ; et un membre du conseil de la communauté d’agglomération des territoires de la côte ouest désigné par ce conseil. Y siègeront également trois représentants élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion nommés sur proposition de la chambre consulaire par le ministre chargé des ports maritimes, après avis des collectivités territoriales et de leurs groupements dont une partie du territoire est située dans la circonscription du port.
Le directoire du grand port maritime de La Réunion comportera lui trois membres, et le conseil de développement comportera vingt membres.
Les dispositions du décret entrent en vigueur le 1er janvier 2013.

 (Source Imaz Press Réunion) 


Kanalreunion.com