Economie

Une convention pour créer des coopératives

Témoignages.re / 22 septembre 2010

La Chambre régionale de l’économie sociale (CRES), la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et l’Union régionale des sociétés coopératives et participatives (URSCOP) ont signé une convention hier. Les signataires s’engagent ainsi à promouvoir la création de nouvelles coopératives et à orienter vers ce type de statut les porteurs de projets dans le domaine de l’économie sociale.

« La demande existe pour la mise en place de ce type de structure. Il faut donc assister les porteurs de projets dans leurs démarches de création, de transmission, de reprise ainsi que de pérennité des entreprises », expliquent les signataires. L’URSCOP et la CRES auront un rôle de relais et d’accompagnement, la CCI celui de validation concernant la faisabilité des projets. Une SCOP (Société coopérative et participative) est une entreprise ayant les mêmes contraintes de rentabilité que les autres structures. Sa particularité est qu’elle appartient à tous les salariés. Ils en sont les principaux actionnaires avec un minimum de 51% des parts du capital et 65% du droit de vote en assemblée générale. Au sein de cette dernière, tout salarié actionnaire détient une voix. La loi impose une rétrocession au minimum de 25% des bénéfices aux salariés. En moyenne, ce chiffre est plutôt de 40%, indique l’URSCOP. L’Union régionale des sociétés coopératives et participatives regroupe 1.900 entreprises dans toute la France à travers 12 unions régionales. L’URSCOP Île-de-France, Haute-Normandie, Centre Orléanais, et DOM-TOM qui est signataire de la convention, rassemblent 300 coopératives employant 12.500 salariés dans tous les secteurs d’activités. Les entreprises vont de la TPE (Très petite entreprise) avec 2 salariés à la PME (Petite et moyenne entreprise) avec 2.000 salariés.


Kanalreunion.com