Economie

Une “course” à suivre !

Les prix solidaires

Jean Fabrice Nativel / 14 mars 2012

Depuis lundi, « les prix solidaires* » ont fait leur entrée aux côtés des « prix promos », des « prix anniversaires », des premiers prix… Vous ne pensez pas que les clients s’y perdent au final avec toutes ces appellations ? Les économies sont-elles au rendez-vous ? Réponses avec des “usagers” d’une grande surface du Butor.

Marine : « J’ai eu du mal à trouver les produits dits “solidaires”. D’une part, ils sont placés entre les promos… et, d’autre part, on est passé avant moi. Dans l’immédiat, je ne peux dire si ma note est moindre ».

Edwige : « La signalétique de ces produits se confond avec les “prix anniversaires”… En comparaison avec les factures précédentes, je relève un écart à la baisse ».

Charlotte : « Le temps de m’habituer, je trouverai ces produits plus facilement au fur et à mesure. Je m’attendais à une baisse conséquente ».

Fabien : « Je suis venu juste m’informer. J’observe une baisse, aura-t-elle une conséquence positive sur mon budget ? ».

Chantal : « Même avec cet ajustement des prix, je ne peux me réjouir. Je perçois le RMI, et pour moi, tout est cher ».

Claude : « J’achète ce dont j’ai besoin au jour le jour. Je me contente des produits bon marché. Mon budget ne permet pas de faire autrement ».

Jean-René : « Il y a longtemps que je ne crois plus aux annonces des uns et des autres. Les prix grimpent sans cesse. I bèss si ind, i ogmant si lot ».

Grégory : « Qu’il y ait des promos ou pas, des prix solidaires ou pas, je suis étudiant et je joins tant bien que mal les deux bouts ».

Henri : « Des efforts ont été faits sur des produits comme les yaourts. Sauf que c’est pour une période, et après ? ».

Simon : « Avec ma petite retraite, j’achète l’essentiel : riz, grain, huile, poulet, poisson, sardines… et quelques fruits. Concrètement, je ne ressens pas les effets de cette baisse ».

Est-il trop tôt pour mesurer les retombées des produits solidaires ? Toujours est-il que l’on afflue aux grandes surfaces. Des rayons ont été dégarnis en quelques jours.

Les personnes restent néanmoins sur leur garde, car elles savent que cette opération publicitaire ne durera pas. Quand est-ce que l’on prendra de véritables mesures pour répondre à ce problème de cherté de la vie ? Cela ne passerait-il pas dans un premier temps par un emploi décent ?

JFN

* Prix solidaires, cela signifie que les grandes surfaces sont solidaires des clients, ou les clients des grandes surfaces ?


Kanalreunion.com