Economie

Va-t-on aller à l’encontre de l’Autorité de la Concurrence, de l’Inspection des Finances et de plusieurs rapports parlementaires ?

Report de l’annonce des nouveaux prix des carburants

Sanjiv Dinama / 2 septembre 2009

Initialement programmée hier, la réunion de l’Observatoire des prix et des carburants, au cours de laquelle le préfet doit présenter l’évolution des prix des carburants, a été repoussé à jeudi.
C’est l’occasion de faire un rappel au préfet des informations que nous disposons concernant la formation des prix des carburants à La Réunion afin qu’il dispose d’un maximum d’informations permettant d’éclairer son jugement à l’heure où il devra décider de fixer les nouveaux prix des carburants.

Début juillet, l’Autorité de la Concurrence avait souligné les abus des compagnies pétrolières à La Réunion et dans les DOM en général. Le rapport du Sénat n°519 présenté le 7 juillet 2009 fait également état des conditions opaques de la fixation des prix des carburants dans les Départements d’Outre-mer.

Rente de situation au profit exclusif des compagnies pétrolières

Rappelons que l’avis donné par l’Autorité de la Concurrence avait constaté que le système de distribution des carburants outre-mer conduit à une rente de situation au profit exclusif des compagnies pétrolières, et donc au détriment des consommateurs. (Voir graphique “Marge record des compagnies pétrolières dans les DOM”).

L’Autorité avait mis aussi en évidence un niveau de taxe inférieur outre-mer, mentionné également dans le rapport présenté au Sénat. Décidée par les collectivités locales, cette modération fiscale permet au consommateur d’être capable de payer. Car le prix hors taxe est très nettement supérieur chez nous. Autrement dit, si à La Réunion, le montant des taxes était équivalent à ce qui est la norme en France, il y a bien longtemps que le porte-monnaie des automobilistes aurait explosé. (Voir graphique “Les prix hors taxes sont supérieurs de les DOM”).

De plus, selon l’Autorité de la Concurrence, dans les DOM, l’approvisionnement en carburants se fait au travers de mécanismes de monopole : monopole de l’achat, du fret, du raffinage et du stockage aux Antilles et en Guyane, ou du fret et du stockage à La Réunion. C’est pourquoi ces prix sont réglementés. Mais les pouvoirs publics fixent également des plafonds pour les prix de détail des carburants afin d’éviter que l’insuffisance de concurrence sur l’approvisionnement ne conduise à une dérive des prix à la pompe.
Or, l’Autorité a constaté que la réglementation des prix des carburants s’était éloignée de ces objectifs initiaux. La régulation des prix des monopoles d’approvisionnement est insuffisante : elle ne garantit plus l’absence de rente, et le dispositif d’encadrement des marges de distribution et des prix de détail a été transformé en un système de prix unique aisément manipulable.

Quelle est la morale de ce système où l’on demande toujours au consommateur final ?

L’Autorité de la Concurrence souligne également le bénéfice colossal réalisé par la SRPP à La Réunion. En effet, entre 2005 et 2008, un bénéfice net moyen après impôt de 12,5 millions d’euros a été réalisé par la SRPP. Si les grandes multinationales réalisent des profits faramineux, c’est sur le dos des consommateurs. (Voir graphique “Marge totale de distribution à La Réunion entre 2001 et 2009”).

Le contexte de crise que nous traversons nous montre qu’au contraire, les consommateurs doivent donc être des partenaires dans le partage des dividendes. Car sans ces consommateurs, pas de bénéfices.
Quelle est la morale de ce système où l’on demande toujours au consommateur final, c’est-à-dire les ménages et les entreprises, de payer alors que les actionnaires se mettent de gros dividendes en poche ?

Les consommateurs réunionnais n’ont plus à payer les marges bénéficiaires des compagnies pétrolières. Un agent de l’État ne peut ignorer cette vérité confirmée par la mission de l’Inspection des Finances, l’avis de l’Autorité de la Concurrence et deux rapports parlementaires, surtout si cet agent est dans notre île le garant du respect des intérêts de la population face aux intérêts privés.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com