Comores

L’heure de vérité approche

Crash du vol Yemenia Paris–Moroni

Témoignages.re / 14 septembre 2009

Plus de deux mois après l’accident, les 2 boîtes et une centaine de corps ont été repêchés par un navire américain spécialisé dans ce genre d’opération. Le décryptage des enregistreurs de vol a commencé à peine et la polémique fait rage.

Au moment où les conditions sont réunies pour faire sortir la vérité sur les causes de l’accident par le décryptage des enregistreurs de vol, une polémique fait déjà rage.
Une source anonyme française aurait déclaré à une agence de presse que le crash serait dû à une erreur de pilotage, provoquant le courroux des autorités yéménites et les démentis du gouvernement français.
Selon le responsable comorien de l’Aviation civile qui dirige l’enquête, rien à ce stade ne permet d’émettre une hypothèse sur les causes du drame. Il a précisé que jusqu’ici, les spécialistes du Bureau d’enquête et d’analyse (BEA) qui siègent au Bourget procèdent au séchage des cartes mémoires, afin de récupérer les données.
En ce qui concerne les victimes, une rencontre entre le collectif des parents des victimes, des diplomates comoriens, yéménites, français et des magistrats ainsi que la Direction de Yéménia et les assureurs de la compagnie fait état d’un prochain versement d’une indemnisation provisoire, sous forme de d’avance, d’un montant de 20.000 euros par famille. Selon une autre source, les assureurs de Yéménia comptent envoyer des médecins légistes pour identifier les corps. Cependant, il y a de faibles chances que les familles puissent récupérer des dépouilles du fait que les autorités comoriennes ont déjà tranché pour enterrer l’ensemble des corps dans un cimetière commun.

 De notre correspondant
A. Mohamed
 


Kanalreunion.com