Comores

La PIROI fait un point sur la situation

Inondations aux Comores

Témoignages.re / 20 juin 2012

Les trois îles de l’Union des Comores ont subi d’importantes inondations au mois d’avril dernier, affectant plusieurs milliers de personnes. Le Croissant-Rouge comorien (CRCo) s’est très vite mobilisé avec l’aide de plus de 200 volontaires afin de venir en aide aux victimes.

A la demande du gouvernement comorien, le CRCo a sollicité le déclenchement de la PIROI le 26 avril permettant d’acheminer rapidement 25 tonnes de matériel humanitaire et d’envoyer plusieurs équipiers (logisticiens, responsables de la gestion des urgences, responsable eau et assainissement) en appui au CRCo.

L’opération engagée par le CRCo, en coordination avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), la PIROI et leurs partenaires, répond aux besoins de base de 20.000 personnes, soit 4.000 familles.

Les volontaires procèdent au déblaiement des habitations, au nettoyage des citernes d’eau envahies par la boue ou encore à la distribution de kits d’hygiène et de première nécessité. Dans les prochaines semaines, des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et de réduction des risques de catastrophes seront également mises en place.

Afin de permettre la réalisation de ces opérations, la FICR a lancé le 4 mai un appel pour un montant de 801.626 CHF afin de venir en aide à 4.000 familles pendant 6 mois. Cet appel est actuellement couvert à 42%.

Grâce à l’appui financier de plusieurs partenaires institutionnels, la PIROI a été en mesure d’abonder à l’appel et d’apporter rapidement un soutien au Croissant-Rouge comorien (point du 5/05/2012).

La PIROI remercie les différents partenaires qui ont apporté leur soutien financier au déploiement de la phase d’urgence : l’Ambassade de France aux Comores, la Commission de l’océan Indien, le Conseil régional de La Réunion, le Conseil général de La Réunion, le Conseil Régional de Provence Alpes Côte-d’Azur, le Conseil général de Seine Saint-Denis, le Conseil général des Bouches-du-Rhône, ainsi que les Forces armées de la Zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) qui ont apporté un soutien logistique (vecteur aérien).


Kanalreunion.com