Comores

Le Club de Paris gèle la dette des Comores

Dette publique

Témoignages.re / 26 novembre 2009

Le Club de Paris réduit de près de 80% le service de la dette de l’Union des Comores pendant la période du programme FRPC du FMI. Une réduction supplémentaire de 50% sera accordée au point de décision de l’initiative PPTE.

Les créanciers du Club de Paris ont convenu, le 19 novembre 2009, avec le Gouvernement de l’Union des Comores d’un accord de rééchelonnement de sa dette publique extérieure, suite à l’approbation d’un arrangement au titre de la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et pour la Croissance (FRPC) par le Fonds Monétaire International (FMI) le 21 septembre 2009.
Cet accord traite 13 millions de dollars. Ce montant comprend les arriérés en principal et en intérêts (y compris les intérêts de retard) dus au 30 juin 2009 et les échéances en principal et en intérêts dues entre le 1er juillet 2009 et le 30 juin 2012.
Selon un communiqué rendu public par le Club de Paris, c’est à titre exceptionnel que les créanciers ont accepté de différer des créances privilégiées (habituellement non traitées en Club de Paris), de sorte que le total des paiements dû par l’Union des Comores entre le 1er juillet 2009 et le 30 juin 2012 soit réduit de près de 80%. Et ce, compte tenu de la faible capacité de paiement de l’Union des Comores, contrainte de plus par un contexte économique global difficile.

Trouver un accord avec les autres créanciers

Ce même accord prévoit une réduction supplémentaire automatique de 50% du service de la dette de l’Union des Comores à compter de la date à laquelle le pays franchira le point de décision de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endetté). Le Gouvernement de l’Union des Comores s’est engagé à rechercher auprès de ses autres créanciers extérieurs, les créanciers commerciaux, un traitement comparable.
Le Club de Paris est un groupe informel de gouvernements créanciers des pays industrialisés qui se réunit mensuellement à Paris avec des pays débiteurs afin de convenir avec eux d’une restructuration de leur dette. Les membres du Club qui ont participé au réaménagement de la dette de l’Union des Comores étaient les représentants des Gouvernements de l’Allemagne, de la Belgique, du Danemark, de la France, de l’Italie, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.
Les observateurs à cette réunion étaient des représentants des Gouvernements de l’Espagne, des Etats-Unis et du Japon, ainsi que du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement, de la Banque Africaine de Développement et du Secrétariat de la CNUCED.
La délégation de l’Union des Comores était conduite par le Dr Ikililou Dhoinine, Vice-président chargé du Ministère des Finances.
Il est à noter que le stock total de la dette publique de l’Union des Comores est estimé à environ 254 millions de dollars en 2009 dont 16 millions de dollars dus aux créanciers du Club de Paris. (Source Club de Paris)

De notre correspondant A. Mohamed


Kanalreunion.com