France

Fête de l’Humanité : respecter et prolonger la victoire de Mai

600.000 personnes à la Courneuve

Témoignages.re / 17 septembre 2012

A la fête de l’Humanité, la délégation réunionnaise a pris la mesure de l’élan d’un peuple de gauche qui veut faire respecter la victoire de Mai dernier.

Avec près de 600.000 entrées, la Fête de l’Humanité rencontre cette année un succès exceptionnel. A l’origine de cette affluence, il y a la continuité de la mobilisation du peuple de gauche, qui s’est rassemblé en avril et en mai, pour mettre un terme à dix ans de pouvoir sans partage de la droite. Il y a aussi, la force renaissante des idées : cette certitude qu’un autre monde est non seulement possible, mais encore, nécessaire, que porte contre vents et marées le courant progressiste et, particulièrement, le mouvement communiste.

Traité européen sur la stabilité : l’exigence d’un referendum

Mais cette volonté retrouvée, qui traverse le public de la fête, c’est aussi celle de ne pas se faire voler la victoire. Car nombreux sont ceux qui, après avoir combattu et voté pour l’alternance, ne peuvent admettre certaines décisions inscrites à l’agenda gouvernemental. En effet, après la mise en œuvre de certaines mesures positives- telles que l’augmentation de l’Allocation de rentrée scolaire et l’accroissement du nombre de contrats aidés, le nouveau pouvoir emprunte des orientations qui ne peuvent faire consensus.

C’est en particulier l’annonce d’une ratification parlementaire du "Traité européen sur la stabilité, la coordination et la Gouvernance" (TSCG) qui mobilise les énergies de tous ceux qui refusent l’austérité et prennent acte de l’échec du modèle néo-libéral installé depuis trois décennies.

Un Traité élaboré sous la mandature de Nicolas Sarkozy, que le candidat de gauche d’alors s’était engagé à soumettre au peuple par voie référendaire. Et c’est bien ce désir qui est présent à la Fête de l’Humanité ou, en écho au vœu de 72% des Français- selon un sondage récemment publié- on demande, on exige, même, la tenue d’un referendum sur cette question si importante.

L’annonce d’une grande manifestation, le 30 septembre, pour exiger du Gouvernement qu’il respecte cet engagement animait les cœurs. Elle parle aussi aux membres de la délégation réunionnaise, puisqu’elle coïncide avec la date choisie pour le grand rassemblement de la Reconstruction de notre Parti, qui se déroulera à La Rivière le même jour.

Claude Hoarau

Une visite positive


Le stand de La Réunion, animé par l’association issue des Amis de Témoignages en France (2ATF), présidée par notre camarade Jean-Bernard Parvédy, n’a pas désempli. La mobilisation des camarades a été, comme toujours, totale, et le succès a été au rendez-vous.

Ainsi, de nombreux Réunionnais de la Diaspora ont pu reprendre un contact avec le pays, par le dialogue, par la convivialité, par la gastronomie mais aussi, par les débats politiques. Notre délégation a eu d’autre part des échanges très fructueux avec les progressistes d’autres pays, notamment ceux d’Amérique Latine, très avancés sur le chemin de l’émancipation économique, culturelle et sociale. Nous en rendrons compte plus avant dans notre journal "Témoignages" au cours de la semaine.


Kanalreunion.com