France

François Hollande vers le libéralisme ?

Politique en France

Témoignages.re / 10 janvier 2014

Après ses vœux aux Français où il a lancé son pacte de responsabilité à destination des entreprises, le président de la République a précisé sa pensée lors de ses vœux aux corps constitués.

JPEG - 86.8 ko
Devant les corps constitués, le chef de l’État a annoncé 50 milliards d’économies d’ici 2017, date de la prochaine élection présidentielle.

A l’occasion de sa première rencontre de l’année avec des représentants de la Fonction publique, François Hollande s’est attaché à dénoncer les pesanteurs d’une administration qui ne répond plus aux attentes de la population selon lui.

Il a tout d’abord confirmé sa volonté de réduire les dépenses, avec un plan d’économies de 50 milliards d’ici 2017, partout ou cela sera possible, à commencer par les collectivités locales.

Il a aussi fustigé les lenteurs, que révèlent les dernières catastrophes naturelles qui ont touché la France. Ensuite, il a déclaré que « l’État est jugé trop lourd, trop lent, trop cher (…) son organisation apparaît de plus en plus mystérieuse, avec ses agences, ses opérateurs, ses autorités »

Enfin, il a soutenu la stabilité fiscale pour les entreprises.

Depuis la présentation du pacte de responsabilité, les observateurs sentent que le chef de l’État prépare une inflexion de sa politique vers plus de libéralisme. Cela aurait pour conséquence des restrictions supplémentaires dans les dépenses publiques.

Le 14 janvier, François Hollande doit préciser ses orientations pour l’année lors d’une conférence de presse. Va-t-il effectuer une démarche comparable à celle de François Mitterrand en 1983, avec le virage vers l’austérité budgétaire qui avait provoqué le départ des ministres communistes du gouvernement ?



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Il y a tromperie sur la marchandise ! Il s’est fait élire par les Français avec un programme socialiste...Nous n’avons pas enlever un libéral pour en mettre un autre. Ils vont comprendre en marss 2014, ces soi disant PS, ce qu’il en coûtent lorsque on trompe les Français....et les REUNIONES !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • "Pesanteur administratif" oui,le petit peuple ne dit pas le contraire ,lui qui est souvent confronté aux méandres de l’administration ; car à quoi servent les décisions,circulaires,decrets si leur traduction concretent sur le terrain pour un mieux vivre ensemble,tardent à venir.
    cela doit etre dit ,ecrit avec tout le respect du mais avec détermination .

    Le virage libéral ? à mon simple avis ,on doit se poser la question du type d’économie danls laquelle on est avec tous les effets ou pression indduites,au non de l’emploi bien entendu.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com