France

La France perd à nouveau son triple AAA

Après Standard and Poor’s au mois de janvier, au tour de Moody’s

Témoignages.re / 21 novembre 2012

En janvier, Sarkozy avait été sanctionné par une agence de notation, c’est au tour du nouveau gouvernement de voir la note de la France dégradée par une autre agence.

Depuis lundi, une seconde agence de notation a retiré son triple A à la France. Moody’s justifie cette baisse d’un cran de la note française par « une perte de la compétitivité graduelle et soutenue ainsi que par les rigidités de longue date des marchés du travail, des biens et des services ». « Les perspectives budgétaires de la France sont incertaines en raison de prévisions économiques dégradées, à la fois à court terme à cause d’une demande intérieure et extérieure ternes et à long terme à cause des rigidités structurelles » déjà mentionnées, note l’agence.

L’économie française « vaste et diversifiée »

Dans le même temps, Moody’s assure que « la France garde une note extrêmement élevée », la Aa1, citant parmi ses forces, son économie « vaste et diversifiée » , et son « engagement fort » en faveur des « réformes structurelles et de la consolidation budgétaire » , reflété par « les récentes annonces gouvernementales » qui pourraient à moyen terme selon l’agence atténuer « certaines des rigidités structurelles » et améliorer la dynamique française sur la dette.

En janvier dernier, la perte du triple A avait laissé Sarkozy totalement sonné. Il avait fallu attendre plus de 3 jours pour qu’il s’exprime sur ce sujet, lui si prompt à communiquer sur toutes sortes de sujets.

10 mois plus tard, le gouvernement a changé, mais une nouvelle sanction est tombée. Dans un communiqué, le ministre de l’Économie rejette la faute sur l’ancien gouvernement. Il ajoute que le nouveau gouvernement a mis en route un dispositif pour améliorer la compétitivité. Autrement dit, la France compte retrouver bientôt son triple A.


Kanalreunion.com