France

Le silence de la société face au racisme

Droits humains en France

Céline Tabou / 7 novembre 2013

Cible d’attaques racistes, Christiane Taubira a réagi dans les colonnes de “Libération”, indiquant que la montée du racisme entrainait des dangers pour « la cohésion sociale » et que « ces attaques racistes sont une attaque au cœur de la République ».

Depuis plusieurs semaines, la polémique enfle après les insultes racistes contre Christiane Taubira, mais malgré la polémique, le silence des politiques et intellectuels reste assourdissant. « Est-on encore capable de réagir lorsque la société est ébranlée sur ces fondations ? Les réactions n’ont pas été à la mesure ».
Cette dernière a ajouté : « Ce sont des analyses, pas une alerte, dans le sens où des consciences dans la société française pourraient dire : “Attention, ce n’est pas périphérique, c’est une alarme”. Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’il n’y a pas eu de belle et haute voix qui se soit levée pour alerter sur la dérive de la société française », a-t-elle déclaré à la presse. Il s’agirait « très clairement d’inhibitions qui disparaissent, de digues qui tombent ».

Banalisation du FN

« Dans notre société, des choses sont en train de se délabrer. Ces attaques racistes sont une attaque au cœur de la République. C’est la cohésion sociale qui est mise à bas, l’histoire d’une nation qui est mise en cause », a déclaré Christiane Taubi au journal “Libération”.

Mais au-delà de son cas, Christiane Taubira pointe du doigt les dérives de la société dans laquelle, « périodiquement, et encore sous le dernier quinquennat, on a construit un ennemi intérieur. Ceux qui sont incapables de tracer un horizon passent leur temps à dire au peuple français qu’il est envahi, assiégé, en danger ». En effet, le Front national s’est institutionnalisé et tente de changer son image tandis que la « droite à un problème d’identité ».
Une opinion partagée par Harry Roselmack, journaliste à TF1, qui a expliqué dans une tribune dans “Le Monde” qu’en « vérité, le “dérapage” d’Anne-Sophie Leclère n’est pas pour me déplaire. Parce qu’il n’est pas qu’un dérapage, il est l’expression, peu reluisante, d’une vision du monde partagée au sein du Front national ».

Ce dernier a ajouté que « s’il est faux de dire que tous les électeurs et militants du FN sont racistes, il était tout aussi faux de dire qu’il n’y a pas de racisme dans ce parti. La xénophobie, le racisme en constituent même le ciment essentiel. Et il n’est pas inutile que son vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen le badigeonne consciencieusement, s’écaille de temps en temps ».

Pour Christiane Taubira, « même si Mme Le Pen fait semblant d’être présentable, les Français savent ce que représente son parti — et son idéologie, qu’elle n’a d’ailleurs jamais reniée ».

Des insultes permanentes

« Je me ramasse depuis longtemps du “macaque”, du “y a bon Banania” », a expliqué la garde des Sceaux, qui préconise une réponse de la justice dans des cas pareils. En 2012, il a été comptabilisé plus de 1.539 actes et menaces à caractères raciste, antisémite et anti-musulman, soit +23% en 1 an. « Il faut rappeler que le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit », a déclaré la ministre.

Un sondage publié le 7 octobre par OpinionWay et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) montre que 74% des Français considèrent le racisme comme un danger, 59% estiment qu’il a plutôt augmenté en l’espace de trente ans.

De son côté, Christiane Taubira a déploré que « des millions de personnes sont mises en cause quand on me traite de guenon. Des millions de gamines savent qu’on peut les traiter de guenons dans les cours de récréation ! ».

Louis-Georges Tin, président du Conseil représentatif des associations noires, a indiqué qu’il y avait une multiplication du nombre d’appels en deux ans. Cela se traduit par « trois à quatre fois plus de personnes racontent être victimes de racisme alors que 58% des sondés considèrent qu’il est difficile d’être noir ». « Progression du racisme ou prise de conscience, le grand problème, c’est toujours la question de la preuve », a souligné Louis-Georges Tin à la publication du sondage.

Concernant les polémiques autour des Roms, la ministre de la Justice a regretté que depuis « un an, on débat là-dessus pratiquement tous les jours ! On continue à dire aux Français : “Vous êtes 67 millions, mais continuez à mettre votre bouclier sur vos têtes parce que vous êtes assiégés”, au lieu de généraliser des réponses efficaces. La parole politique doit être plus claire, plus déterminée, plus ancrée historiquement et plus projetée dans l’avenir ».

 Céline Tabou 

Le CRAN porte plainte contre Anne-Sophie Leclère


Saisi par le défenseur des droits, le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Anne-Sophie Leclère.

De son côté, le FN a porté plainte contre Christiane Taubira devant la Cour de justice de la République pour avoir répliqué que la pensée du Front national, « c’est les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les Juifs au four ».

Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a décidé de porter plainte pour « injure raciale » contre l’ex-candidate Front national (FN) aux municipales Anne-Sophie Leclère. Cette dernière avait comparé Christiane Taubira à un singe sur un réseau social. « Nous portons plainte contre Anne-Sophie Leclère parce que ses propos sont inadmissibles. Ce n’est pas seulement Mme Taubira qui est mise en cause, mais tous les Noirs de France », a déclaré Louis-Georges Tin. « Mais un procès ne suffira pas, il faudrait des mesures politiques fortes », a-t-il estimé. Ce dernier a demandé la mise en place d’un grand plan national contre le racisme.

Me Kenneth Feliho, du CRAN, a expliqué que « dans ses statuts, (le CRAN, ndlr) a pour objectifs notamment de défendre les Noirs », il est donc « légitime pour agir ». Il s’agit pour ce dernier d’un enjeu qui « dépasse Mme Taubira, un modèle pour de jeunes Noirs ». « Anne-Sophie Leclère a utilisé des images déshumanisantes pour frapper un système fort de réussite », a-t-il regretté.


Kanalreunion.com