Madagascar

15.000 Malgaches ont appris le chinois pour devenir interprètes

Madagascar

Témoignages.re / 10 août 2013

Selon la directrice de l’Institut Confucius de Madagascar, interrogée par notre confrère "L’Express de Madagascar", « si cette tendance se poursuit, l’utilisation du mandarin sera au même niveau que la langue française et anglaise à Madagascar ».

Avec les quinze mille apprenants de mandarin passés dans les trente centres sous tutelle de l’Institut Confucius de Madagascar, et éparpillés dans les quatre coins de la Grande île depuis 2009, la langue chinoise commence à séduire de plus en plus de Malgaches. « En cette période de conjoncture politico-économique, les Chinois constituent les principaux investisseurs économiques à Madagascar. Ceux-ci ont besoin d’interprètes afin de faciliter leur travail », a expliqué Zo Rasendra, directrice de l’Institut Confucius de Madagascar. C’était lors de la remise de diplôme des étudiants de la troisième promotion, “Fanilo”, de cet Institut, [jeudi] à Ankatso. À entendre la directrice, les sortants de cet Institut ne connaissent pas ainsi le chômage. « Les deux premières promotions de cet Institut ont toutes été embauchées, à part les étudiants qui ont obtenu une bourse d’études en Chine. Si cette tendance se poursuit, l’utilisation du mandarin sera au même niveau que la langue française et anglaise à Madagascar », a ajouté la directrice de l’Institut Confucius. 

Amy Asimpitiavana, étudiant issu de cette troisième promotion, semble confirmer cet optimisme affiché par Zo Rasendra. « Les touristes chinois font partie des touristes fidèles de la destination Madagascar, même si leur nombre connait une baisse depuis la crise, il est passé de trois équipes de vingt personnes par groupe par mois à une équipe par mois. Le mandarin a ainsi un bel avenir devant lui chez nous », relate l’étudiant fraîchement diplômé.

Quant à l’apprentissage de cette langue, les étudiants ont avancé qu’il fallait suivre un cours tous les samedis pendant six mois pour apprend re la base du mandarin. « Ce cours coûte 70.000 ariary (24 euros - NDLR ) pour une durée de cent heures. Tandis que le coût d’une formation à l’Institut est de 400.000 ariary (140 euros - NDLR) par année scolaire », a précisé Zo Rasendra.  

NDLR : le coût d’une année scolaire est l’équivalent d’environ 3 mois et demi de salaire minimal à Madagascar, donc cela nécessite beaucoup de sacrifices.


Kanalreunion.com