Madagascar

Election présidentielle à Madagascar : des observateurs pour la COI

Commission de l’océan Indien

Témoignages.re / 17 décembre 2013

La Commission de l’océan Indien (COI) dépêche une mission d’observation électorale à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle et des élections législatives qui se déroulent le 20 décembre 2013 à Madagascar. C’est ce que précise le communiqué de l’organisation.

JPEG - 84.8 ko
La délégation est est dirigée par l’ancien président comorien,
Azali Assoumani, dont le pays assure la présidence en exercice du conseil des ministres de la COI.

La délégation de la COI, présente à Madagascar pour le deuxième tour
de l’élection présidentielle, le 20 décembre, est composée de
16 observateurs. Elle est dirigée par l’ancien président comorien,
Azali Assoumani, dont le pays assure la présidence en exercice du conseil des ministres de la COI.

La délégation comprend également l’ancien président de Maurice,
Karl Offmann, qui n’avait pu être présent en octobre à Madagascar.

Outre ces deux anciens chefs d’Etat, la mission sera composée de 14 personnalités de la région, anciens ministres et parlementaires, membres des Commission nationales électorales, avocats et experts en systèmes électoraux. (Voir liste en annexe)

Par ailleurs, le secrétaire général de la COI, Jean Claude de l’Estrac, se rend à Madagascar du 18 au 22 décembre pour suivre le déroulement du 2eme tour. Il sera accompagné de Fatoumia Ali Bazi, chargée de mission Diplomatie et Stabilité de la COI.

Les membres de la délégation rencontreront les principaux acteurs malgaches du processus électoral. Sur place, ils travailleront en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (CENI-T) et les partenaires internationaux, comme cela été le cas le 25 octobre dernier.

Fin octobre, à l’issue du 1er tour, Béatrice Atallah, Présidente de la CENI-T, avait salué la mission d’observation et le travail de fond effectué depuis des mois par la COI dans la résolution de la crise malgache.

La Représentante résidente du Système des Nations unies, Fatma Samoura, avait de son côté insisté sur l’important rôle « humain » joué par la COI dans le difficile contexte malgache.

Les conclusions de la délégation de la COI et de l’ensemble des missions d’observation nationales et internationales avaient alors unanimement reconnu des élections « libres, transparentes, fiables et crédibles ».

Union des Comores

Mr Azali Assoumani. Ancien président des Comores.
Mr Salim Djabir. Ancien président de l’Assemblée.
Mr Amine Ali Moumine. Ancien ambassadeur et conseiller diplomatique
à la présidence, ancien haut fonctionnaire des Nations unies.
Mme Sittou Raghadat Mohamed. Ancienne ministre du Tourisme.
France/Réunion

Mr Bernard Salva. Ancien Haut fonctionnaire territorial.
Mr Philippe Zephir. Expert en matière électorale.
Mr Yvan Combeau. Historien et politologue.
Mme Wanda Yeng Seng. Universitaire, juriste.
Maurice
Mr Karl Offmann. Ancien président de la République de Maurice.
Mr Patrick Assirvaden. Parlementaire.
Mr Irfan Rahman. Commissaire électoral.
Mr Jean Claude Bibi. Ancien ministre de la Justice, avocat, ancien ambassadeur.
Seychelles

Mr Beatty Hoareau. Membre de la Commission électorale des Seychelles.
Mme Jenny Adrienne. Secrétaire de la Commission électorale des Seychelles. Expert en matière électorale.
Mr Allex Julbert Souffe. Directeur du Seychelles National Institute of Education
Mr Jacques Koui. Expert en matière électorale


Kanalreunion.com