Madagascar

Feuille de route pour l’aménagement urbain à Madagascar

Premier Forum national urbain

Témoignages.re / 2 avril 2013

Le 28 mars dernier au Centre de conférence d’Ivato, les participants au premier Forum urbain ont adopté une déclaration commune pour améliorer l’urbanisme dans un pays en plein développement, où les villes se peuplent très vite.

JPEG - 37.1 ko

«  Un succès indéniable, par la qualité des participants, et par la qualité des débats francs et directs  » , a déclaré d’emblée Joseph Guiebo de l’UN Habitat (Nairobi). Un premier forum qui a pu accoucher d’une déclaration commune «  qui doit constituer un pilier, une base du développement du secteur urbain de Madagascar  » .

Un succès, dû aussi à la participation de l’administration centrale, locale, les ONG, la société civile, les hommes et femmes souciant de l’avenir du pays.

L’Agenda urbain pour Madagascar a été porté à la connaissance du public lors de la cérémonie de clôture. Cet agenda qui va constituer un élément de la feuille de route pour le développement urbain à Madagascar.

Monsieur Joseph Guiebo de recommander lors de cette cérémonie de clôture l’organisation d’autres forums, car, selon lui, ce premier forum doit être une étape pour d’autres forums et que la participation effective et essentielle des participants ne doit pas s’arrêter là. Il a ainsi émis le souhait de voir Madagascar prendre le leadership d’organiser dans le cadre de la COI un forum urbain dans la région de l’océan Indien. Il a aussi recommandé la mise en place d’un secrétariat technique aura en charge l’organisation de ces forums, la préparation des rapports de Madagascar pour l’Habitat III (2016) et le Forum mondial urbain (2014). Ce secrétariat technique se chargera aussi du suivi des recommandations de ce premier forum.

Monsieur Joseph Guiebo a montré la disponibilité de l’entité qu’il représente à accompagner Madagascar dans ce sens.

Le Vice-Premier ministre, Hajo Andrianainarivelo, quant à lui, n’a pas manqué de remercier les organisateurs et les participants pour le succès de ce premier forum. Il a particulièrement remercié les maires de leur disponibilité. Il a trouvé l’explication d’une telle implication par « la magie des maires, qui se sentent responsables » , en rappelant que lui aussi était maire, pendant plusieurs années.

Il a aussi réaffirmé la disposition de la Vice-Primature aux échanges et au dialogue. «  Je suis content parce que nous avons fait de ce centre (CCI), le temps d’un forum, un centre de développement qui a pu être utilisé comme un lieu de décollage, mais pas de coulage pour Madagascar, et cela constitue un héritage à laisser à la génération future  » .


Kanalreunion.com