Madagascar

Hery Rajaonarimampianina inaugure le Port d’Ankify

« Une infrastructure indispensable et moderne »

Témoignages.re / 4 novembre 2016

Le Port d’Ankify a un nouveau visage avec le nouveau parcage des taxis-brousse, les stands pour la vente des tickets, les abris pour voyageurs, les stands de marché, et les gargotes bien placés dans des pavillons, sans oublier le puits d’eau potable

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina, accompagné des ministres Rivo Rakotovao (Agriculture) et de Benjamina Ramanantsoa (Transports et Météorologie), a inauguré ce matin, le nouveau port d’Ankify avec ses nouvelles infrastructures d’accueil. C’est une réalisation de l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale, dans le cadre des projets du PIC II (Pôle intégré de Croissance) financée par la Banque Mondiale.

Les orateurs, représentants des élus locaux, entre autres, le Maire et le Chef de région DIANA, ont manifesté leur satisfaction sur la fin des travaux au Port d’Ankify : « Nous sommes soulagés, car auparavant, c’était le désordre total qui y régnait. Les touristes peuvent maintenant circuler sans risque pour s’embarquer sur des vedettes rapides, et les marchandises ne se perdront plus ».

Le Port d’Ankify a un nouveau visage avec le nouveau parcage des taxis-brousse, les stands pour la vente des tickets, les abris pour voyageurs, les stands de marché, et les gargotes bien placés dans des pavillons, sans oublier le puits d’eau potable. L’APMF y a aussi un nouveau bureau. Pour les autres infrastructures portuaires, des escaliers mènent aux bateaux et l’arrivée des grands bacs a été aménagée pour des opérations sans risques. En moyenne, plus de 250 passagers (400.000 par an) empruntent ce trajet quotidiennement, et plus de 50 tonnes de marchandises et autres matériels divers sont acheminés vers Nosy Be. La société Colas a exécuté les travaux pour un coût de 2,5 milliards d’Ariary. Il s’agissait de réfectionner une surface de 3300 m2, des passerelles, le marché, les débarcadères, les abris et les bureaux, dont celui de la Gendarmerie.

Dans son discours, le Président de la République a déclaré : « Nous voilà ici pour la réception de ce que vous avez désiré, la réhabilitation de ce port d’Ankify. Mais, je sais que vous avez encore des doléances, et je vais encore revenir pour améliorer ce port, pour que Madagascar devienne un pays moderne et prospère, comme l’indique ce panneau. Des réalisations ont été effectuées dans cette région, surtout à Nosy Be, le port, l’aéroport et d’autres infrastructures, l’électricité et l’eau, la Télévision et la Sécurité car il est l’image du développement. Ankify est la porte d’entrée vers Nosy Be et il est normal que des améliorations soient effectuées. Nous allons travailler sur l’Energie, dont l’Energie solaire, puis, l’eau. Vous avez demandé une adduction d’eau pour laquelle le maire a présenté un dossier, et c’est faisable. Les routes vont aussi s’améliorer. Et si tout se réalise, Madagascar sera prospère et moderne. Tout cela figure dans les projets du

Gouvernement. L’économie est aussi dans le programme de développement. Le tourisme va se développer, et la vie va s’améliorer. Nous avons des défis à réaliser et cela va se concrétiser. »

« Dans le domaine social, des programmes de développement seront mis en œuvre pour les femmes, qui sont très actives dans cette région. Aujourd’hui, nous allons annoncer l’importance de la mer où 500 millions de dollars sont perdus à cause des pillages. Mais la mer qui est très vaste va donner « l’économie bleue » dont nous allons profiter des avantages, la préservation des poissons et des crustacés va augmenter vos gains. D’autre part, vous m’avez présenté des doléances, je les ai exaucées. Mais, je vous demande maintenant de travailler ensemble, dans l’unité et dans la réconciliation nationale. C’est important pour le développement. »

Pour terminer, le Président a parlé du cacao d’Ambanja qui va connaître un changement : « Nous allons produire davantage et sachez que notre cacao présente la meilleure qualité »

Après ce discours, le Président de la République et toutes les autorités se sont dirigés vers l’Hôtel Baobab d’Ankify où une présentation du ministère des Transports, par l’intermédiaire d’un spécialiste sud-africain, a expliqué une autre vision du transport maritime, qui relierait Madagascar à l’Afrique du Sud, ou à l’Afrique en général. Il s’agit des opportunités pour gagner du temps et du volume, dans une zone déjà surexploitée en matière de commerce maritime.


Kanalreunion.com