Madagascar

Le Parti communiste réunionnais solidaire de l’AKFM

Incendie du siège du Parti du Congrès de l’indépendance de Madagascar

Témoignages.re / 18 novembre 2010

Dans un communiqué, le PCR fait part de toute sa solidarité aux victimes de l’incendie qui a ravagé 10 maisons à Andravoahangy. Lors de ce sinistre, le siège du parti AKFM est parti en fumée. Voici le communiqué de soutien du Parti communiste réunionnais.

C’est avec une grande émotion que le Parti Communiste Réunionnais vient d’apprendre la destruction du siège du parti AKFM par les flammes. Dans la nuit de mardi à mercredi à Andravoahangy, un quartier d’Antananarivo à Madagascar, un dramatique sinistre a réduit en cendres ce bâtiment et a également détruit neuf autres maisons alentour. Hier, 57 personnes étaient sans abri.

Le PCR apporte toute sa solidarité aux victimes de ce dramatique incendie.
Le Parti du Congrès de l’indépendance de Madagascar, AKFM, a été fondé le 8 novembre 1958, soit quelques mois avant la création du Parti Communiste Réunionnais. C’est dans l’AKFM que des Réunionnais comme Francis Sautron, syndicaliste CGT et ancien maire de Diégo Suarez, ont combattu, aux côtés des Malgaches, les injustices de la répression coloniale, dans ce pays d’où viennent bon nombre de nos ancêtres.

Depuis 50 ans, l’AKFM et le PCR soutiennent un idéal commun, celui du développement solidaire des pays de notre région.

Face à cette tragédie, le Parti Communiste Réunionnais apporte tout son soutien et sa solidarité à tous les camarades de Madagascar, en particulier à Gisèle Rabesahala, ainsi qu’aux familles qui ont tout perdu dans l’incendie.

Pour le Parti Communiste Réunionnais
Élie Hoarau,
Secrétaire général


Kanalreunion.com