Madagascar

Les secours s’organisent

Tempête Hubert sur la Grande Ile

Témoignages.re / 27 mars 2010

Suite à la tempête Hubert qui s’est abattue sur Madagascar, le PIROI (Plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien) fait point sur la situation.

La tempête Hubert a pris naissance le 7 mars 2010 et s’est progressivement rapprochée des côtes malgaches tout en se renforçant. Le 10 mars, à 18h00, Hubert a été classée “Forte tempête tropicale” avec des vents pouvant atteindre en rafale 143 km/h.
Dans la nuit du 10 au 11 mars, Hubert a atteint la côte Est de Madagascar au niveau de Mahanoro, dans la région d’Atsinana, causant aussi de nombreux dégâts au-delà de la région d’Alaotra-Mangoro. En pénétrant dans les terres, la tempête s’est essoufflée avant de disparaître totalement le 15 mars.
Durant les trois jours de tempête, Hubert a généré des pluies torrentielles sur toute la côte Sud-Est, entraînant le débordement des rivières et du canal
des Pangalanes. Plusieurs routes ont été coupées, rendant la côte Sud-Est, notamment la région de Vatovavy-Fitovinany, inaccessible.
Après la tempête modérée Fami qui a traversé Madagascar les 2 et 3 février, Hubert est le deuxième système touchant Madagascar durant cette saison cyclonique. Certaines zones déjà affectées par la tempête ont été à nouveau inondées par les fortes pluies des 21 et 22 mars, notamment à Manakara.

Un bilan catastrophique au 25 mars 2010

La tempête Hubert a laissé derrière elle de lourds dégâts. Le bilan actuel du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) fait état de 83 morts, 34 disparus, 186.613 sinistrés, 52.855 sans-abris, 13.022 déplacés.
L’économie de la région est également durement touchée avec 33.203 rizières et 16.449 champs inondés. L’habitat et les infrastructures ont subi de gros dégâts dans cette région déjà enclavée, le BNGRC dénombre 13.449 cases, 7 radiers et 19 ponts détruits. Les régions ont été surtout affectées par les pluies, les vents n’ayant pas été excessivement violents.

Évaluations et besoins

Les premiers résultats des évaluations détaillées menées par la CRM ont permis au BNGRC de prioriser les besoins suivants : réhabilitation d’écoles, abris provisoires, distributions alimentaires, soins de santé de base et accès à l’eau potable.
Sur les grandes villes, les besoins sont relativement bien identifiés, mais beaucoup de zones et villages demeurent inaccessibles. Une nouvelle évaluation aura lieu en faveur des zones les plus isolées.


La Croix-Rouge Malagasy très mobilisée

La Croix-Rouge Malagasy se mobilise pour venir en aide à plus de 25.000 personnes.
Le 15 mars, en coordination avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), la CRM a mobilisé ses moyens nationaux et fait appel à la Plate-forme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI).
Mardi 16 mars, un premier envoi de matériel a lieu en début d’après-midi avec le concours des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI).
Un premier lot de 4 tonnes de matériels et deux logisticiens de la PIROI ont ainsi été acheminés sur l’aéroport de Mananjary.
Jeudi 18 mars, une deuxième rotation de Transall a été programmée afin d’acheminer un lot complémentaire de l’entrepôt PIROI d’Antananarivo vers Mananjary. Le responsable des Désastres de la PIROI a embarqué à bord du Transall pour soutenir la mise en œuvre des opérations de la CRM. 
Vendredi 19 mars, une base logistique a été installée à Mananjary par la CRM, 10 tonnes de matériels ont été acheminées grâce aux rotations de Transall. Les évaluations détaillées ont commencé dans les 7 districts les plus touchés, grâce à la mobilisation de 20 volontaires CRM par district. Cette évaluation sera suivie par une sensibilisation ciblée de la population sur la consommation d’eau potable et l’hygiène.
Dimanche 21 mars, le matériel est complètement déployé sur 6 districts : Nosy Varika, Mananjary, Manakara, Vohipeno, Farafangana et Vangaindrano.
Lundi 22 mars, la distribution d’eau potable par la CRM a commencé à Nosy Varika, puis à Vangaindrano le lendemain.
Mercredi 24 mars, 73.000 litres d’eau potable ont été distribués à 600 familles sur les deux districts les plus isolés de Nosy Varika et Vangaindrano. 500 kg de riz et 75 kg de haricots blancs provenant des stocks du PAM ont été distribués par les volontaires de la CRM à 241 familles à Manakara. Au total, 5 tonnes de riz et 1 tonne de grains seront ainsi distribués via le système “Vivres contre travail”.

Les évaluations et la sensibilisation par les volontaires de la CRM se poursuivent afin de déterminer les familles les plus vulnérables. Des distributions de produits de première nécessité s’effectueront ainsi à partir d’aujourd’hui samedi 27 mars dans les 7 districts d’intervention de la CRM. 

À la demande de la Croix-Rouge Malagasy et avec le soutien de la FICR, deux membres de l’équipe Régionale de réponse aux désastres (RDRT océan Indien) sont déployés en soutien à l’opération en cours à Madagascar. Les deux membres, experts en Gestion des catastrophes de la Croix-Rouge de Maurice et Watsan du Croissant-Rouge Comorien, apporteront leur soutien à la coordination des opérations sur le terrain.


Appui de la PIROI

• Matériel envoyé depuis l’entrepôt PIROI de La Réunion :

- une unité de traitement d’eau pour production et distribution d’eau potable pour 5.000 personnes (pour une ville, un ou plusieurs quartiers, des structures sanitaires ou des centres d’hébergement d’urgence)

- des matériels d’hygiène et de traitement d’eau à domicile pour 5.000 personnes supplémentaires (populations isolées ou dispersées) : jerrycan, seaux avec couvercle, distributeurs d’eau avec robinets, savons, et pastilles/sachets de purification de l’eau

- un kit de matériel pédagogique et de communication pour la promotion de l’hygiène

- des matériels d’analyse de la qualité de l’eau

- du matériel d’assainissement pour la construction de latrines en urgence (pour des centres d’hébergement d’urgence)

• Matériel envoyé depuis l’entrepôt PIROI d’Antananarivo :

- 1 Kit logistique opération

- 1.105 jerrycans pour le transport et le stockage de l’eau à domicile

- 1.305 savons

- 3 unités de traitement de l’eau supplémentaires (pour 5.000 personnes chacune) pour mise en place sur différents sites en cas de besoin.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a débloqué sur son fonds d’urgence un budget total de 280.171 CHF (francs suisses) pour l’opération.


Pour soutenir la Croix-Rouge française
Tél. : +262 (0)262.53.08.92 / Fax : +262 (0)262.72.17.02
1 rue de la Croix-Rouge, 97438 Sainte-Marie, La Réunion
Site Internet : http://piroi.croix-rouge.fr


Kanalreunion.com