Madagascar

Message du PCR lors du 58e anniversaire de l’AKFM

Solidarité entre les peuples

Témoignages.re / 9 janvier 2017

Le 12 novembre dernier, le Parti communiste réunionnais était invité à la célébration du 58e anniversaire de l’AKFM. À cette occasion, Simone Yée Chong Tchi Kan a lu le message du PCR. En voici le contenu :

JPEG - 78 ko
Simone Yée Chong Tchi Kan lit le message du PCR.

« Au nom du Parti Communiste Réunionnais, et en mon nom personnel, je salue le 58e anniversaire de la fondation de l’AKFM et je souhaite pleins succès au programme d’activités que vous avez prévues. A travers vous, je veux rendre hommage à vos dirigeants disparus que les camarades Réunionnais ont bien connus et je salue le courage de tous ceux et toutes qui, aujourd’hui, perpétuent la solidarité entre nos partis et nos peuples.

L’AKFM et le PCR, c’est plus d’un demi siècle au service de cette solidarité, pour la Paix et le Progrès. Les noms de Gisèle Rabesahala et Paul Vergès sonnent comme des exemples de ce combat. Vous avez raison de ne pas oublier l’Histoire.

A ce propos, à La Réunion, nous préparons le 70e anniversaire du massacre de 100 000 Malgaches, en 1947. L’histoire de cet évènement mérite d’être mieux connue. Car, d’un côté, il y avait ceux qui massacraient et de l’autre, ceux qui étaient solidaires avec les victimes. Une fois de plus, nous croisons les noms de Gisèle et de Paul. Le 4 décembre, nous organisons une journée de sensibilisation pour mieux préparer les activités de l’année prochaine. Nos générations doivent comprendre pour avancer ensemble, car demain sera encore plus difficile.

En effet, nous apprenons selon les chiffres de l’ONU que Madagascar compte actuellement 24 millions d’habitants. Vous serez à 50 millions quand La Réunion atteindra un million. La progression démographique de Madagascar avance à la vitesse d’une Réunion par an. Ce rythme est connu et il y a urgence à tout anticiper. Le PCR considère l’évolution démographique et le changement climatique comme les forces principales qui déstabilisent le monde car elles agissent en permanence. Les échanges capitalistes sans frontières et les innovations technologiques accélèrent le mouvement. Dans ce contexte, les régions et populations pauvres sont très menacées par la pénurie et la famine.

Voilà pourquoi, mes chers amis, nous pensons que la solidarité est plus que nécessaire car l’avenir commun doit être plus fort que tous les obstacles. Bon anniversaire à l’AKFM. 


Kanalreunion.com