Madagascar

Près de 25.000 sinistrés

Cyclone Giovanna – Madagascar

Cinthia Fontaine / 17 février 2012

Le cyclone Giovanna a fait de nombreux dégâts lors de son passage à partir de la nuit du 13 au 14 février. Les provinces de l’Est et des hauts plateaux de Madagascar ont été heurtées de plein fouet par le passage du cyclone, notamment le district de Brickaville et la localité de Vatomandry, au Sud de Tamatave.

Selon le dernier bilan du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes datant d’hier à 13 heures, il y aurait eu 17 décès, 65 blessés, 3 disparus et 24.096 sinistrés. Ce bilan est malheureusement provisoire puisque seules 66 sur 657 communes sinistrées ont fourni des données.
3.736 habitations ont été entièrement détruites, 1.729 ont été endommagées (décoiffées) et 2.123 sont inondées.

La ville de Brickaville située à 250 km à l’Est d’Antananarivo, où est entré le cyclone, a été durement touchée puisqu’elle compte près de la moitié des morts avec 8 décès recensés. Sept autres personnes ont trouvé la mort à Moramanga (à 115 km à l’Est d’Antananarivo).
43 bâtiments scolaires ont été endommagés ou décoiffées ainsi que 4 centres hospitaliers.
59 digues ont été détériorées dans la région d’Antananarivo-Avaradrano, et de nombreux quartiers de la capitale sont encore inondés.
Une soixantaine de bâtiments administratifs sur les 80 communes qui ont réussi à communiquer des données sont endommagés.

Le gouvernement malgache a commencé à mettre des actions en place telle que la distribution de kits de chloration de jerricans de stockage d’eau, de savons ou de tout ce qui peut être utile à la salubrité dans l’urgence.

A la demande de la Croix-Rouge malgache, en coordination avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la PIROI acheminera depuis son entrepôt de La Réunion 50 tonnes de matériel humanitaire (abris temporaires, kits de reconstruction de l’habitat) afin de répondre aux besoins de 2.000 familles affectées par le cyclone.

Sollicitées par la PIROI, les Forces Armées dans la Zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont mobilisé le Patrouilleur austral Albatros afin de transporter le matériel humanitaire qui devrait atteindre le port de Tamatave dimanche dans la journée.
Les équipes de la Croix-Rouge malgache, présentes sur le terrain depuis le début de la semaine, se chargeront ensuite de distribuer le matériel aux populations sinistrées.

Hier, Giovanna était sur le canal du Mozambique et devrait à nouveau se renforcer pour redevenir cyclone de catégorie 1 dans les prochaines heures. C’est le Sud du Mozambique, une nouvelle fois, qui est menacé. Ce serait alors la troisième formation tropicale à toucher ce pays en l’espace d’un mois, alors qu’habituellement, les cyclones y sont très rares.

CF

Appel à la solidarité

Le Comité Maharashtra Solidarité aux victimes de catastrophes naturelles, touché par le nombre de sinistrés suite au passage du cyclone Giovanna sur les provinces de l’Est et des hauts plateaux de Madagascar, lance un appel à la solidarité des Réunionnaises et des Réunionnais. Le Comité invite les donateurs à verser leur contribution à destination des sinistrés à la Croix-Rouge française qui possède sur place les infrastructures nécessaires.


Kanalreunion.com