Madagascar

Présidentielle : Andry Rajoelina ne se présentera pas

Céline Tabou / 17 janvier 2013

Le président de la Transition, Andry Rajoelina, a pris les devants face à l’ancien président Marc Ravalomanana en annonçant ne pas se présenter à l’élection présidentielle. D’après “L’Express de Madagascar”, ce dernier a expliqué qu’il « est préférable qu’on me sacrifie plutôt que la nation tout entière, plutôt que les 22 millions de Malgaches ».

«  C’est mon devoir d’organiser des élections dans la sérénité, a-t-il ajouté . Je dirigerai la Transition jusqu’à la fin et je suis prêt à faire une passation de pouvoir démocratiquement, je souhaite beaucoup de choses à celui qui va me remplacer », a indiqué Andry Rajoelina. Ce dernier et Marc Ravalomanana ne participeront donc pas à l’élection présidentielle à deux tours, prévue en mai et juillet 2013. Ces candidatures étaient à l’origine de l’instabilité politique, empêchant une conclusion pacifique à la crise politique qui paralyse la Grande Ile depuis le renversement de Marc Ravalomanana en 2008.

La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a tenté durant plusieurs mois de faire parvenir les deux hommes à un accord, allant jusqu’à proposer la solution du « ni... ni », également prônée par l’Union européenne, soit ni Andry Rajoelina, ni Marc Ravalomanana comme candidats. Marc Ravalomanana, qui vit en exil en Afrique du Sud, avait concédé cette solution en annonçant le retrait de sa candidature le 12 décembre 2012. De son côté, Andry Rajoelina était resté plus vague sur ses intentions.

Céline Tabou

JPEG - 31.9 ko
JPEG - 35.5 ko


Kanalreunion.com