Madagascar

Une FIM centrée sur le développement du secteur privé

Foire internationale de Madagascar

Témoignages.re / 12 mai 2015

Du 6 au 9 mai, la Foire Internationale de Madagascar a réuni près de 138 opérateurs malgaches, venus exposer leurs produits dans la quasi-totalité des secteurs d’activité. Des milliers de personne ont foulé les allées du forum, placé sous l’égide « Vita Malagasy s’ouvre au monde ».

Pour les organisateurs, cette 10e édition est « une immense vitrine du savoir-faire malgache » et la valorisation des produits de fabrication locale. À la clôture, ces derniers ont publié un communiqué de presse appelant « à ce qu’il y ait une volonté collective – tout acteur confondu – qu’une chance soit donnée à Madagascar de pouvoir se développer ».

Attirer les investisseurs et partenariats

Face à la renommée grandissante du FIM et à la venue croissante d’entrepreneurs étrangers, « nous souhaitons, renforcer les Investissements Directs à l’Etranger (IDE) dont la Grande île a fortement besoin ». Raison pour laquelle les organisateurs ont souhaité que tant au niveau des pouvoirs publics, de la société civile que des acteurs entrepreneuriaux tout soit mit « en œuvre pour favoriser une véritable évolution positive du climat des affaires et du niveau d’attractivité économique de Madagascar ».

Durant le forum, le secteur privé était très présent, « prêt et mobilisé pour accompagner Madagascar dans le développement économique », a expliqué Michel Ramiaramanana, président de la FIM, lors de l’ouverture du forum au parc des expositions de Forello Expo Tanjombato.

Suite à cet appel, les pouvoirs publics se sont dits prêts : « je vous assure de notre disponibilité pour que l’attractivité économique de notre pays soit au rendez-vous avec les espérances du secteur privé en activité à Madagascar », a indiqué le Premier ministre, Jean Ravelonarivo.

La Réunion invitée d’honneur

Invitée d’honneur, La Réunion a été représenté par une cinquantaine d’entreprises, qui ont signé quelques contrats sur place et établit des futures collaborations industrielles sont attendues.

Cette invitation fait suite à la volonté des organisateurs d’engager Madagascar « dans une dynamique incitative en faveur d’une véritable intégration régionale économique ». C’est pourquoi le FIM a réalisé son focus sur La Réunion, exprimant ainsi « une véritable volonté indianocéanique ». L’an prochain, l’île Maurice sera à l’honneur.

Les échanges entre entrepreneurs participants au FIM ne s’arrête pas au FMI, il est prévu à la mi-octobre la venue d’une dizaine d’entrepreneurs malgaches à La Réunion, afin de « montrer, sur le terrain, les ressources dont notre île dispose (laboratoires, plateformes techniques) et les potentiels de transferts de compétences vers la Grande Ile », a indiqué le communiqué du Club Export Réunion.

SaiLin


Kanalreunion.com