Maurice

Ban Ki-moon salue la lutte de Maurice contre le changement climatique

Tournée du secrétaire général de l’ONU dans notre région océan Indien

Témoignages.re / 10 mai 2016

Après un séjour de deux jours aux Seychelles, le secrétaire général de l’ONU a entamé hier une visite à l’île Maurice. Ban Ki-moon a salué le rôle de ce pays en matière de lutte contre le changement climatique. Tout comme les Seychelles, Maurice a déjà ratifié l’Accord de Paris signé par 175 États le 22 avril dernier à New York.

JPEG - 68 ko
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon rencontre Ameenah Gurib-Fakim, la Présidente de la République de Maurice. Photo ONU/Mark Garten.

En visite à l’île Maurice, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué lundi le rôle de ce petit Etat insulaire en développement dans la lutte contre le changement climatique.

« Comme nous le savons tous, l’impact du changement climatique est évident partout dans le monde, mais peut-être nulle part davantage que dans les petits États insulaires en développement. Les événements météorologiques sont de plus en plus extrêmes. Les régimes de précipitations changent. Les récifs coralliens meurent. Le niveau de la mer monte », a déclaré M. Ban lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre mauricien, Sir Anerood Jugnauth.

Dans les 15 premiers

Il s’agit de la première visite de Ban Ki-moon à l’île Maurice, en tant que Secrétaire général. Ce 9 mai, il a salué le rôle joué par ce pays au sein des petits Etats insulaires en développement, notamment dans les domaines de l’action climatique, du développement durable et de l’économie bleue.

« Je salue chaleureusement la signature et la ratification de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. L’île Maurice a fait partie des 15 premiers pays qui ont déposé leur instrument de ratification en même temps que la signature de l’Accord de Paris, le 22 avril à New York », s’est félicité le chef de l’ONU.

M. Ban s’est aussi déclaré impressionné par les progrès réalisés par l’île Maurice en matière de développement socio-économique et de consolidation de la démocratie.

« Économie la plus compétitive dans la région sub-saharienne »

« L’île Maurice a rempli presque tous les objectifs du Millénaire pour le développement et est considérée comme l’économie la plus compétitive dans la région sub-saharienne », a-t-il souligné.

Lors de sa visite, Ban Ki-moon a aussi participé à une réunion du Conseil international sur l’arbitrage commercial et a prononcé un discours devant l’Université de Maurice.

M. Ban doit visiter aujourd’hui mardi deux sites inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) : Aapravasi Ghat et le Paysage culturel du Morne, une montagne qui a été utilisée comme refuge par les esclaves en fuite au cours du 18ème siècle et des premières années du 19ème siècle.


Kanalreunion.com