Maurice

Création d’un revenu minimum à Maurice

Un nouveau programme de réduction de la pauvreté

Témoignages.re / 10 août 2016

Le ministre mauricien de l’Intégration sociale et de l’autonomisation économique, Prithvirajsing Roopun, a annoncé, lundi, le lancement par son gouvernement d’un nouveau programme dans le cadre duquel, chaque adulte figurant sur le registre d’assurance sociale se verra accorder une allocation de subsistance mensuelle comprise entre un seuil minimum de 2.720 roupies mauriciennes (78 dollars américains) et un maximum de 9.520 roupies (272 dollars américains) pour une famille de deux adultes et trois enfants.

JPEG - 83.1 ko

En s’exprimant sur les propositions de budget faites il y a une dizaine de jours, M. Roopun a indiqué qu’un montant de 500 millions de roupies (14,3 millions de dollars) sera nécessaire au cours de la période de transition de deux ans pour mettre en œuvre cette mesure.

« L’autonomisation est l’étape à franchir si nous voulons que nos compatriotes les plus défavorisés s’intègrent dans la société et l’accès à l’éducation s’est révélé être un instrument puissant de l’autonomisation », a-t-il souligné.

Aide au revenu pour les plus démunis

D’après le ministre, cette autonomisation sera la pierre angulaire des interventions du gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Il a ajouté qu’une aide au revenu, comme le prévoit le budget, sera sans aucun doute un « grand soulagement » pour les plus défavorisés et les démunis.

« L’appui au revenu n’est pas sans conditions, puisqu’il dépend d’un contrat social passé par le bénéficiaire pour son autonomisation, qui stipule l’envoi des enfants à l’école, l’adhésion à des programmes de développement des compétences et l’exploitation des opportunités d’emploi qui sont proposées », a souligné M. Roopun.

Le ministre a souligné que le budget 2016-2017 accordait une attention particulière à la lutte contre la pauvreté extrême, avec le lancement effectif du « Plan Marshall » contre la pauvreté incluant une série de programmes et d’actions qui s’imbriquent pour aider et autonomiser les familles pauvres.

Environ 15.000 familles concernées

Concernant l’appui au revenu, le ministre a qualifié cette mesure de plus importante pour venir en aide aux ménages de Maurice et Rodrigues, dans le cadre du Registre d’assurance sociale de Maurice (SRM).

Actuellement, il y a 13.267 ménages au Maurice et 1.400 à Rodrigues qui figurent dans ce registre et sont éligibles au programme d’aide dans le cadre des programmes nationaux d’autonomisation et d’aide à l’enfance. Une opération de recensement va être effectuée pour inclure d’éventuels nouveaux bénéficiaires.