Maurice

Fièvre aphteuse à Maurice : l’épidémie s’étend

Malgré la mise en quarantaine de Rodrigues

Témoignages.re / 10 août 2016

Le ministre mauricien de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Mahen Seeruttun, a informé mardi le Parlement de l’épidémie de fièvre aphteuse qui sévit parmi le bétail à Maurice et Rodrigues, tout en assurant que des mesures étaient prises pour contrôler sa progression.

JPEG - 41.1 ko

M. Seeruttun a indiqué que plusieurs options ont été proposées à la suite de cette épidémie : l’abattage de tous les animaux importés de Rodrigues ainsi que de tous les autres animaux infectés par la maladie et la vaccination de tous les troupeaux à Maurice, à savoir les bovins, les ovins, les caprins, les porcins et cervidés.

Les autres options sont l’abattage immédiat de tous les animaux infectés trouvés dans les fermes, étant donné que beaucoup d’entre eux présentent des symptômes de la maladie et l’importation de vaccins pour l’immunisation des animaux trouvés dans les parages immédiats des fermes où les animaux importés de Rodrigues se trouvent.

Il a expliqué que plusieurs équipes de vétérinaires et d’agents de vulgarisation ont été formées et visitent les différentes zones d’élevage à Maurice pour s’enquérir de la santé des animaux et conseiller aux éleveurs de ne procéder à aucun transfert d’animaux d’un endroit à un autre à travers l’île.

En outre, une commande de 10.000 doses de vaccins a été passée vendredi dernier auprès d’un laboratoire au Botswana. Le colis devrait être acheminé à Maurice par DHL. Par ailleurs, un contrôle strict est également effectué à l’aéroport pour s’assurer qu’aucune viande crue n’est transportée par les passagers en provenance de Rodrigues.

Concernant Rodrigues, le ministre a déclaré que la situation s’aggravait et que l’Assemblée régionale de cette île avait déclaré toute l’île zone en quarantaine. « Des mesures sont également envisagées pour l’abattage de tous les animaux dans les fermes touchées par l’infection », a ajouté M. Seeruttun.